C. ALVARESSE (KM) : « Nous allons déployer de nouveaux projets documentaires »

331

Nommée Présidente de KM le 8 janvier dernier, Catherine Alvaresse nous accorde, dans le cadre du FIPA qui se tient à Biarritz, un entretien autour de la stratégie qu’elle compte mettre en place au sein de la structure. Rencontre.

MEDIA +

Comment envisagez-vous d’articuler votre stratégie à court et à moyen terme pour renforcer la position de KM dans le secteur des magazines et documentaires ?

Catherine ALVARESSE

L’idée est de capitaliser sur la colonne vertébrale très solide de la quotidienne «28 Minutes» ainsi que la tranche 19h00-21h00 (ARTE) à travers leurs  équipes et leurs talents. Ensuite, nous allons déployer de nouveaux projets documentaires centrés sur les thématiques de culture, société, découverte et international. Nous voulons mettre en récit toutes les formes du réel. Au sein du groupe Banijay, nous bénéficions aussi d’une vision internationale avec à notre disposition un vivier de factuals, finalement assez peu exploités en France. Nous voulons nous positionner sur le marché français tout en étant à l’initiative de coproductions internationales.

MEDIA +

De quelle manière prévoyez-vous de maximiser les synergies entre KM et le groupe Banijay ?

Catherine ALVARESSE

La première étape consistera à exploiter pleinement le catalogue existant. Bien que je ne puisse pas encore dévoiler les IP spécifiques que j’ai repérées sur le marché, je peux vous assurer qu’il existe de très intéressantes franchises. Fort de mon expérience chez ARTE et France Télévisions ainsi que mon expérience à l’international, j’ai établi des relations solides avec les diffuseurs et les producteurs français et étrangers, ce qui facilite les discussions de projets futurs. Notre objectif est de cibler aussi bien les chaînes de télévision traditionnelles que les plateformes de streaming. À ce titre, nous présenterons au FIPADOC notre nouvelle série documentaire pour Netflix intitulée «Raël : le prophète des extraterrestres» (4X60’).

MEDIA +

Quels nouveaux genres de programmes envisagez-vous d’introduire pour diversifier votre portefeuille actuel ?

Catherine ALVARESSE

Avec Alexia Laroche-Joubert (PDG de Banijay France), nous avons pris la décision de diversifier et d’amplifier le positionnement de KM, fortement reconnu pour sa quotidienne «28 Minutes» ainsi que quelques documentaires de prestiges, comme «Karl Lagerfeld : Révélation» (4X40’) pour CANAL+, actuellement disponible sur MYCANAL ou «Raël», qui arrive prochainement sur Netflix. Nos prochaines initiatives visent à enrichir et à renforcer ce catalogue en y ajoutant des programmes de stock. Nous sommes également motivés à terme pour développer davantage notre offre de magazines.

MEDIA +

Comment comptez-vous renforcer vos liens avec les talents du secteur ?

Catherine ALVARESSE

Je connais bien les talents, les autrices, auteurs, réalisatrices, réalisateurs. Ces derniers sont les bienvenus pour nous proposer des projets, je suis d’ores et déjà bien à l’écoute. Un projet réussi repose sur le travail et l’enthousiasme partagé entre un bon concept, un auteur et réalisateur impliqué, le producteur, et la capacité à trouver le diffuseur approprié pour son développement. L’attractivité de nos projets se manifestera naturellement grâce à la qualité et à la pertinence des initiatives que nous développons.

MEDIA +

Quelle stratégie envisagez-vous pour faire évoluer «28 Minutes» sur ARTE ?

Catherine ALVARESSE

La marque est solidement établie, notamment grâce à la productrice Sandrine Beyne, qui gère l’émission depuis ses débuts en 2012. Elisabeth Quin et Renaud Dély, qui animent l’émission respectivement en semaine et le week-end, accomplissent tous deux un travail remarquable. Notre audience est bonne, et notre priorité est de la maintenir, afin de pouvoir ensuite attirer de nouveaux publics avec de nouvelles chroniques. En collaboration avec ARTE, nous maintenons un dialogue constant pour préserver l’ADN singulier qui caractérise notre talk.

MEDIA +

Avec l’évolution des plateformes de streaming, quelle sera votre approche pour assurer une présence forte de KM sur ces nouveaux canaux de diffusion ?

Catherine ALVARESSE

Dans l’environnement concurrentiel des plateformes, caractérisé par une saturation de contenus, ce qui permet à un projet de se distinguer, c’est son originalité et les accès qui nous permettent de le proposer. Pour tirer notre épingle du jeu, il faut être dans une logique événementielle en mettant l’accent sur des projets qui se distinguent non seulement par leur qualité, mais aussi par leur capacité à captiver et à engager le public de manière significative.

LES DIRIGEANTS
C.ALVARESSE
Présidente

COORDONNEES
23 Rue Linois
75015 Paris

DATE DE CREATION
1994

PRODUCTIONS
«28 Minutes» (ARTE); «Raël : le dernier prophète» (Netflix),…