C. LACOUE (CNC) : «TF1 reste le groupe avec la part d’autrices la plus importante (46%)»

172

Le CNC a dévoilé son Observatoire de l’égalité femmes/hommes, marqué par des avancées réelles et continues concernant la présence des femmes dans les secteurs audiovisuels et cinématographiques. L’occasion pour media+ d’évoquer ces résultats avec Cécile LACOUE, Directrice des études des statistiques et de la prospective au CNC.

media+

Quels enseignements pouvons-nous tirer de votre Observatoire de l’égalité femmes/hommes ?

Cécile LACOUE

Dans notre Observatoire de l’égalité femmes/hommes, nous constatons 110.710 femmes salariées dans les secteurs du cinéma et de l’audiovisuel en 2022. Il s’agit d’une hausse de 2,1% par rapport à 2021 et de +10,7% par rapport à 2019. Une hausse portée par les secteurs de la production (+1,1 point) et des prestations techniques (+2,1 points). À l’inverse, la part des femmes dans l’exploitation et dans la distribution est en baisse par rapport à 2019, respectivement -1,2 point et -1,3 point. À noter que la part des femmes dans les chaînes TV en 2022 est stable par rapport à 2019 (43,3%).

media+

Constatez-vous une féminisation progressive de l’activité de production ?

Cécile LACOUE

Dans le secteur de la production, nous comptabilisons 78.810 femmes (43,2%) en 2022, soit une hausse de +0,4% par rapport à 2021, et +14,9% par rapport à 2019. A noter une proportion de femmes plus importante dans la production cinématographique que dans la production audiovisuelle et en animation. Signalons tout de même que nous constatons une hausse de la part des femmes en animation de +3,1 points, soit la plus importante progression. Enfin, 40,1% des femmes ont moins de 30 ans dans les activités de production en 2022, contre 32,3% pour les hommes. À l’inverse, seulement 17,8% des femmes ont 50 ans et plus, contre 22,6% pour les hommes.

media+

Cette dynamique est-elle encore présente en 2023 ?

Cécile LACOUE

Cette dynamique de féminisation se poursuit en 2023. Nous constatons une augmentation de +0,3 point par rapport à 2022 de femmes sur la période de janvier à septembre 2023, soit une part de 43,5%. À noter une hausse de la part des femmes, légèrement plus marquée dans l’animation (+1 point) que dans le cinéma (+0,4 point) et l’audiovisuel (+0,1 point).

media+

Comment évolue la part de réalisatrices et autrices ?

Cécile LACOUE

En 2022, 969 femmes ont écrit et/ou réalisé une œuvre audiovisuelle aidée, soit 39% de l’ensemble des réalisateurs et auteurs actifs. La part de femmes dans la réalisation d’œuvres est en augmentation continue avec +5,6 points depuis 2016. Notons tout de même des évolutions plus fluctuantes pour les autrices, mais une tendance à la hausse depuis 2016 avec +3,3 points. Enfin, malgré une légère baisse, TF1 reste le groupe avec la part d’autrices la plus importante (46%), devant France Télévisions (42,1%) et M6 (40,7%).

media+

Quel constat pouvons-nous tirer du bonus parité du CNC ?

Cécile LACOUE

Le bonus parité permet la majoration de 15% du soutien automatique mobilisé par les sociétés de production dès lors qu’elles atteignent au moins la moitié des points sur un barème déterminé par la présence de femmes sur certains postes clés. Alors que 31 films étaient éligibles en 2019, on en comptabilise 72 en 2022, contre 84 en 2021. La fiction domine le classement (35,8%), suivi par le documentaire (32,6%) et l’animation (16,7%).