C. MEGIE (RFI) :  » Nous sommes dans le Top 5 des radios les plus écoutées quotidiennement en Afrique francophone »

122

Hier matin, France Media Monde (RFI, France 24, MCD) présentait sa conférence de presse rentrée 2021-2022. L’occasion pour media+ de faire un point sur RFI qui compte aujourd’hui 58,1 millions d’auditeurs et auditrices chaque semaine (une augmentation de 25% en un an), classant la radio dans le Top 5 des radios les plus écoutées quotidiennement en Afrique francophone. Entretien avec Cécile MEGIE, Directrice de RFI (France Media Monde).

MEDIA +

Comment se porte RFI (audience, attractivité, chiffres clés) ?

CÉCILE MEGIE

RFI se porte bien ! L’année 2020, en raison de la pandémie, a été une période très particulière. Nous avons dans le monde entier dû protéger nos équipes, revoir nos méthodes de travail, et, au plus fort de la crise, adapter nos antennes et nos offres pour poursuivre notre mission. Le besoin général d’une information fiable, experte et à la portée de tous a renforcé notre média, en français et en 15 langues étrangères, comme une «référence», en particulier face à déferlante d’infox et théories complotistes. Nos audiences en témoignent. En 2020, RFI compte 58,1 millions d’auditeurs et auditrices chaque semaine (une augmentation de 25% en un an), la radio est dans le Top 5 des radios les plus écoutées quotidiennement en Afrique francophone. Et sur nos environnements numériques, les résultats sont également en très forte hausse avec 33,4 millions de visites mensuelles, en hausse de 60%. Nos langues étrangères ont à elles seules doublé leur fréquentation. Bien sûr, ces records sont à mettre au crédit d’une situation mondiale extraordinaire, mais ils prouvent que RFI, dans toute sa diversité de langues, de formats, de supports a été au rendez-vous des attentes de nos publics. Pour servir une diffusion dans 150 pays à travers le monde, notamment via 152 relais FM et 1750 radios partenaires, je peux vous dire que nos équipes, parfois dans des situations difficiles, ont su rester très mobilisées, faire preuve d’ingéniosité et surtout d’un sens très aigu de leur mission de «service public mondial» !

MEDIA +

Quel est le profil de votre auditeur ? Évolue-t-il ?

CÉCILE MEGIE

Aujourd’hui, le profil de nos auditeurs est plutôt jeune en Afrique francophone, 35 ans en moyenne. Les hommes sont plus nombreux que les femmes et c’est pour nous un objectif d’intéresser un public plus féminin. La colonne vertébrale de RFI c’est l’actualité, et nous savons que traditionnellement les hommes sont plus nombreux à être à l’écoute, mais nous créons de nouveaux espaces sur nos antennes où les questions que se posent les femmes sont privilégiées. C’est le cas, par exemple, tous les vendredis, dans «Priorité Santé, questions de femmes» avec Caroline Paré. Mais bien évidemment, il est tout à fait opportun que les hommes soient aussi à l’écoute ! On peut noter toutefois que notre auditoire est plus féminin pour les antennes en langues africaines (swahili, haoussa ou encore mandenkan et fulfulde, les deux dernières nées). De même, nos premières mesures d’audiences réalisées en 2020 auprès de nos radios partenaires en Amérique latine, dans 4 pays, laisse apparaitre une parité entre auditeurs et auditrices parmi les 12 millions qui nous écoutent chaque semaine dans la région, avec une moyenne d’âge inférieure à 35 ans. Cette année, nous lançons des campagnes de mesures auprès de nos radios partenaires d’Afrique francophone et cela nous permettra encore d’affiner les profils de celles et ceux qui nous écoutent plus largement sur la planète.

MEDIA +

Quelle dynamique éditoriale et stratégique souhaitez-vous impulser à la radio ?

CÉCILE MEGIE

Pour être au rendez-vous des grands évènements et évolutions qui marquent l’actualité au quotidien, RFI suit, au sein du groupe France Médias Monde, une stratégie de transversalité. Autrement dit, quand cela est pertinent, la mise en commun de nos forces avec les chaînes sœurs que sont France 24 et MCD. En français, nous avons de nombreuses émissions partagées avec France 24, par exemple. «Mardi Politique», «Ici l’Europe», deux émissions de grands entretiens qui ne vont que se renforcer avec la période électorale en France et la présidence française du Conseil Européen au 1er semestre 2022. «Le Débat Africain» d’Alain Foka est aujourd’hui également présent sur l’antenne de France 24. Et deux autres émissions emblématiques de RFI, «Légendes Urbaines» de Juliette Fievet, consacrée aux musiques urbaines, et «Le Café des sports» de Radio Foot Internationale présentée par Annie Gasnier, ont aujourd’hui une belle place sur l’antenne également. Nos deux chaînes s’enrichissent ainsi mutuellement.

MEDIA +

Comment la marque RFI tend-elle à se moderniser ?

CÉCILE MEGIE

L’enjeu pour RFI est de se mettre au diapason de l’évolution des usages. La radio continue d’être le média de l’immédiateté et de la proximité, et les audiences en attestent. Mais, dans le monde entier, le son est également aujourd’hui écouté par beaucoup «à la carte», et c’est à cette demande que nous répondons en proposant de plus en plus de podcasts. La réécoute de nos programmes, info comme magazines, est disponible sur tous nos environnements numériques mais aussi les plateformes spécialisées et celles de nos partenaires de l’audiovisuel, comme l’application de Radio France, sur Radioplayer, ou encore TV5monde+. Et nous créons de plus en plus de podcasts originaux, qui vont de l’enquête, comme «L’assassinat de Laurent-Désiré Kabila», ou de la fiction avec «Dianké» ou «L’Afrique en conte» pour les plus jeunes. Les langues étrangères de RFI suivent également de très près l’évolution des usages et des pratiques. Par exemple, en anglais avec le podcast «Africa Calling», ou en russe, l’adaptation de la série «Les voix du goulag» qui sera publiée le mois prochain. Mais je précise que la diversification des formats est effective depuis déjà plusieurs années. Signe de cette transformation, nous avons cumulé l’an dernier 27,6 millions de démarrages de sons et de vidéos vues, soit une augmentation de plus de 58% par rapport à 2019.

MEDIA +

De nouveaux programmes et/ou projets en vue ?

CÉCILE MEGIE

La nouveauté est dans le registre du podcast original. Nous avons, en août dernier, à l’approche de l’ouverture du procès des attentats du 13 novembre en France, publié la série en 6 épisodes «Ondes de choc, après l’attentat». Et dans les prochains jours, nous publierons notre 1er podcast d’info «Témoins d’actu». Les mardis et jeudis, durant 10’, Alexandra Cagnard s’entretient avec un journaliste de la rédaction ou un correspondant de RFI qui a été témoin d’un fait d’actualité. Le 1er épisode sera en ligne le 9 novembre à 18h00.