En proie à des difficultés de financement, le site d’enquête locale et d’information généraliste Rue89Lyon, lutte pour sa survie

276

En proie à des difficultés de financement, le site d’enquête locale et d’information généraliste Rue89Lyon, indépendant du portail parisien Rue89, a lancé une campagne visant un total de 1.000 abonnements d’ici à fin mars pour assurer sa survie.

Le modèle économique du site d’information, qui revendique 150.000 visites mensuelles, reposait sur les publicités et les annonces légales, mais il ne permet plus d’assurer sa pérennité et le maintien de ses effectifs. «Depuis la crise du Covid, de gros clients en publicité ont été pénalisés par des baisses de budget, notamment dans le secteur de la culture.

Quant aux annonces légales, elles ne décollent pas et des structures publiques comme la préfecture de région boudent notre site», constate Laurent Burlet, directeur de publication et co-fondateur du site. Considérant qu’il s’agit dans l’esprit d’aides indirectes à la presse et se disant lésé par la préfecture, qui reste sourde à ses multiples appels, Rue89Lyon a saisi le tribunal administratif le 5 mars dernier.

Face au déclin des annonceurs, Rue89Lyon a transformé son modèle à l’automne 2022 pour s’orienter pleinement vers les abonnements. Le site s’y était déjà ouvert en 2018, mais seulement pour quelques contenus. «Il nous manque entre 50 et 60.000 euros pour boucler notre budget annuel de 220.000 euros, après une année 2022 déjà marquée par des pertes qui avaient pu être compensées par nos réserves», explique M. Burlet, qui a choisi de «tirer la sonnette d’alarme pour éviter la liquidation». Fin février, le portail a donc lancé une campagne avec pour objectif de parvenir à 1.000 abonnements d’ici à fin mars.

Au 16 mars, il en comptait 822 contre quelque 460 au début de cette campagne notamment marquée par une soirée de soutien lundi soir. «C’est encourageant, on va bientôt pouvoir être crédible pour éventuellement emprunter. Mais en vérité pour obtenir un véritable équilibre, il nous faudrait 1.600 abonnés», explique M. Burlet.

Lancé en novembre 2011 sur les fonds propres de cinq membres fondateurs, Rue89Lyon est totalement indépendant du site parisien du même nom, à l’instar des sites Rue89 Strasbourg et Rue89 Bordeaux. Rue89Lyon compte cinq salariés temps plein et cinq pigistes réguliers.

Une des pionnières des sites d’info en France, Rue89 a été rachetée en 2012 par «L’Obs», devenu depuis propriété du groupe Le Monde.