F. SANDIS (médiaClub’Elles) : «Les femmes représentent – de 20% des personnes citées dans ce qui est dit et écrit dans les médias»

119

La 6ème édition des Trophées médiaClub’Elles s’est tenue ce mercredi 7 février 2024, l’occasion pour media+ d’évoquer les Trophées remis et l’évolution de la place des femmes dans les médias avec Florence SANDIS, Présidente du médiaClub’Elles.

media+

Créés en 2019, que représentent les Trophées médiaClub’Elles ?

Florence SANDIS

Créés en février 2019, les Trophées médiaClub’Elles récompensent celles et ceux qui œuvrent pour une meilleure représentation des femmes dans les médias. La 6ème édition s’est tenue le mercredi 7 février 2024 à 18h30 à la SACEM, à Neuilly-sur-Seine. La mission de l’association médiaClub’Elles est de se battre pour plus de parité dans les médias, et une meilleure représentativité femme/homme à l’antenne.

media+

Comment le palmarès est-il pensé ?

Florence SANDIS

Concernant le palmarès, nous essayons d’être le plus objectif possible. Tout au long de l’année, une veille est effectuée par l’association. Les 13 membres du conseil d’administration procèdent ensuite au vote. Dans nos choix, nous essayons de mettre en lumière des personnes peu primées ou peu mises en avant dans les médias et les cérémonies. Bien évidemment, nous respectons une certaine forme de déontologie et nous ne primons aucune des productions des membres du jury.

media+

Comment se compose le palmarès 2024 ?

Florence SANDIS

Pour cette 6ème cérémonie des Trophées médiaClub’Elles, le Trophée d’honneur a été remis à Flavie Flament, autrice et animatrice (RTL). Le Trophée de l’audace a été décerné à Solène Chalvon-Fioriti, réalisatrice, pour son film «Afghanes» (France 5). Le Trophée révélation a été remis à Giusse Dembault-Lalois, productrice pour sa série «Afropolitaine» (TV5 Monde), et le Trophée coup de cœur a été accordé à Nathalie Marchak réalisatrice et co-scénariste, pour la série «Les Siffleurs» (France 2), ex-aequo avec Fanny Riedberger, productrice, Anna Fregonese et Sylvie Audcoeur, scénaristes, pour la série «Les randonneuses» (TF1). Le Trophée de l’impact (en partenariat avec ENGIE) a été décerné à Vanessa Filho, réalisatrice, et Vanessa Springora (autrice du livre) pour le film «Le Consentement». Enfin, le Trophée de l’homme féministe a été décerné à Éric Gueret, réalisateur, pour «Survivantes» (France 2).

media+

Quel bilan tirez-vous de la place des femmes dans les médias ?

Florence SANDIS

Les femmes représentent moins de 20% des personnes citées dans ce qui est dit et écrit dans les médias. Elles ne sont que 20% des invités des matinales de radio, 30% des expertes citées à la télévision. Nous voulons faire évoluer la société et les médias vers plus d’équité. Notons tout de même que les médias publics font preuve d’une certaine exemplarité. Le fait que des femmes soient à des postes dirigeantes n’est pas anodin. Il y a de grosses différences entre les chaînes. Alors que Caroline Roux sur France 5 assure un plateau paritaire tous les soirs, d’autres chaînes comme Cnews vont faire des sujets sur la ménopause avec un plateau exclusivement d’hommes ! Il y a encore du travail.

media+

Quelles sont les autres actions du médiaClub’Elles ?

Florence SANDIS

Tout au long de l’année, l’association organise de nombreux événements et rencontres pour remplir sa mission. Tous les mois, nous organisons des rencontres avec nos membres, mais aussi des programmes de mentoring. Nous avons aussi mis en place un programme avec Mediawan et France Télévisions pour travailler ensemble à une meilleure représentation des femmes dans les programmes de flux. En complément, nous menons aussi de nombreuses études.