France 2 : Christophe Dechavanne revient au premier plan à la télévision comme bras droit de Léa Salamé

64

«A bientôt 65 ans, je démarre une nouvelle aventure», s’est enthousiasmé mercredi Christophe Dechavanne, qui va revenir au premier plan à la télévision comme bras droit de Léa Salamé dans un talk-show programmé le samedi soir sur France 2 à partir du 24 septembre. Cette proposition était «totalement inattendue», a assuré l’animateur lors de la conférence de presse en ligne de présentation de l’émission. Avant cela, «sans aigreur aucune, je m’étais dit que l’affaire était un peu pliée en ce qui me concerne», a poursuivi Christophe Dechavanne, à la tête d’émissions cultes dans les années 90, comme «Ciel mon mardi!» ou «Coucou c’est nous!». «Léa va présenter l’émission, Léa est la boss», a insisté celui qui est qualifié par la chaîne d’»invité permanent» de ce programme intitulé «Quelle époque!». «Christophe Dechavanne n’est pas «chroniqueur», c’est une star», a de son côté souligné Léa Salamé, selon qui le choix de ce nouveau partenaire s’est imposé naturellement. Son rôle sera de donner son regard sur l’époque actuelle, qui le laisse «circonspect». «Je vais être un homme de mon âge, avec le sentiment que j’ai» sur l’époque, a-t-il affirmé, en promettant «de la déconne», d’être «super potache» et de mettre en avant «les trucs qui (le) mettent en colère». Il pourra intervenir à tout moment et recevra chaque semaine un invité. Plus largement, ce talk-show fonctionnera sur un «mélange des genres» en recevant «7 ou 8» personnalités marquantes de l’actualité culturelle, sociétale, politique ou médiatique, dans la vie réelle comme sur les réseaux sociaux, selon Léa Salamé. «On teste des choses, il y aura des chroniqueurs», a indiqué l’animatrice, selon laquelle un pilote sera tourné mi-septembre. Le duo avec Dechavanne sera en fait un trio puisque l’humoriste Philippe Caverivière sera également à l’affiche de l’émission.Star de la matinale de la radio France Inter, Léa Salamé se retrouve seule aux commandes de l’émission du samedi soir sur France 2, après avoir coanimé avec Laurent Ruquier «On est en direct». En juin, ce dernier avait annoncé son départ, «n’étant pas à l’aise dans la coanimation». «Malgré mon entente naturelle avec Léa Salamé, je trouve l’exercice trop frustrant», avait-il expliqué sur Twitter. «Je n’ai pas ressenti cette frustration», mais «je peux (la) comprendre», a commenté Léa Salamé.