G. PEZET (NPA Conseil) : «La pénétration des principaux services de SVoD dépasserait légèrement 58% à la fin 2024»

415

La sixième Vague du Baromètre OTT NPA Conseil/ Harris Interactive, publiée le 6 décembre 2021, confirme le ralentissement de la SVoD en termes de conquête de nouveaux abonnés, mais aussi d’habitudes de visionnage. L’occasion pour média+ de revenir sur l’évolution du marché de la SVoD avec Gilles PEZET, Consultant Analyst Media NPA Conseil.

media+

Quel premier constat tirez-vous de la 6ème vague de votre Baromètre OTT NPA Conseil / Harris Interactive concernant la SVoD ?

Gilles PEZET

Après le recul enregistré lors du deuxième trimestre 2021, et qui avait ramené la SVoD à son niveau de l’automne 2020, le rebond intervenu lors du troisième trimestre 2021 ne lui permet pas de retrouver les plus hauts niveaux du début d’année. Ainsi, à fin septembre 2021, 51,4% des personnes interrogées de 15 ans et plus déclarent un abonnement à au moins un service de SVoD. C’est plus qu’au second trimestre (49,8%), mais en retrait par rapport au pic de mars 2021 (52,8%). De plus, avec 1,9 abonnement par personne abonnée, stable depuis trois trimestres consécutifs, nous sommes là aussi sur une certaine forme de plateau.

media+

Quelle est la raison de ce ralentissement ?

Gilles PEZET

La raison est assez simple : l’absence de lancement de nouveaux services ambitieux. Ainsi, nous assistons à un rééquilibrage des usages avec une part de marché de Netflix moins importante, ce qui profite à Amazon Prime Video et Disney+. En effet, nous constatons un line-up moins intéressant sur Netflix, hormis le phénomène «Lupin» en début d’année et récemment la série «Squid Game».

media+

Quels seront les prochains facteurs de croissance ?

Gilles PEZET

Premièrement, le line-up de ces plateformes peut être un levier de croissance. Ensuite, les lancements de Paramount+ (attendu en 2022), puis de HBO Max (pas avant début 2023), et le maintien d’une dynamique significative pour Salto (déjà à 2,4% de pénétration après un an), représenteront dans un avenir proche les principaux facteurs de croissance. Enfin, il n’est pas impossible d’assister à des offres multicontenus associant vidéo, musique, jeux vidéo…Netflix commence à proposer des jeux vidéo compris dans l’abonnement. Demain, Disney+ pourrait proposer une gamme de produits associés à la vidéo. RTL+ va se lancer en Allemagne en 2022 sur le même principe d’une grande plateforme commune regroupant tous les actifs de divertissement de Bertelsmann.

media+

Comment évolue le marché US ?

Gilles PEZET

Tous les grands services des Studios US vont sur un modèle commun : une offre hybride mêlant modèle économique payant et gratuit, financé par la publicité (AVoD). Si la fusion TF1-M6 arrive au bout, cela devrait déboucher sur ce type de produits avec différents niveaux d’offres allant du premium par abonnement sans publicité jusqu’à du tout gratuit financé par la publicité en passant par un mixte des deux.

media+

Quelles sont vos prévisions pour 2024 concernant la pénétration des principaux services de SVoD ?

Gilles PEZET

Sous les hypothèses retenues par NPA Conseil, la pénétration des principaux services de SVoD dépasserait légèrement 58% à la fin 2024, soit environ 18 millions de foyers abonnés, avec un nombre moyen de services souscrit par foyer abonné de 2,4.