JD. BLANC (Molotov) : « L’essentiel de notre consommation se fait aujourd’hui sur des écrans de télé connectées »

34

Molotov, la plateforme n°1 de streaming TV lancée en France en 2016, rejoint fuboTV, la première plateforme américaine de streaming de télévision en direct et de programmes sportifs, devenant le hub européen des opérations du groupe. A cette occasion, média+ s’est entretenu avec JeanDavid BLANC, Fondateur, PDG & Chief Strategy Officer chez Molotov.

MEDIA +

Pourquoi avez-vous décidé de rejoindre le groupe américain fuboTV ?

JEANDAVID BLANC

Nous avons étudié différentes pistes (investissement, rapprochements industriels), fuboTV s’est révélée être la structure ayant l’ADN le plus proche de Molotov en termes d’historique de société et de vision. Il s’agit d’un pure player comme nous dans le domaine du streaming TV. Nous avons une histoire parallèle puisqu’ils ont démarré en 2015, et nous en 2016. Au fil de nos parcours respectifs, nous avons rencontré les mêmes problématiques. Pour créer un acteur global streaming, il faut s’en donner les moyens. Les grands acteurs audiovisuels du streaming se comptent aujourd’hui sur les doigts d’une main. Molotov a depuis le début la vision et une ambition d’un grand service qui rassemble les éditeurs de contenus et chaînes locales sur une plateforme qui propose un accès simple à la télévision. Nous souhaitions  pouvoir déployer cette vision avec davantage de moyens, et c’est le genre d’investissement qu’il faut faire en ayant une ambition  internationale.

MEDIA +

Dans quelle mesure votre association avec fuboTV est-elle une étape importante de votre développement?

JEANDAVID BLANC

Avec fuboTV,  nous avons une jambe sur le continent européen et une autre sur le continent américain, et nous nous donnerons les moyens de déployer ensemble une plateforme globale. Ce que nous avons construit seuls jusqu’à maintenant, nous l’avons fait à l’échelle de la France avec des moyens de private equity. En se rapprochant d’un groupe coté au NYSE et se donnant des moyens plus importants, nous pourrons aller plus loin, investir davantage dans la technologie, les contenus, le marketing et toucher un plus grand nombre d’utilisateurs.

MEDIA +

Molotov est toujours basée à Paris, et compte une centaine de collaborateurs. Allez-vous recruter?

JEANDAVID BLANC

L’un des atouts de Molotov, c’est sa capacité d’innovation et son savoir-faire technologique. C’est ce qui a retenu l’attention de nombreux professionnels du secteur, dont fuboTV et d’autres avant eux. Nous allons embaucher notamment dans la tech et  faire de nos bureaux à Paris le hub européen et technologique du groupe. fuboTV, déjà bien en place aux États-Unis et au Canada, a été un des  premiers services de streaming de télévision à entrer en Europe avec son lancement en Espagne en 2018. Nous allons mettre en commun nos technologies et nos moyens.

MEDIA +

Dans combien de territoires Molotov est-il déployé ?

JEANDAVID BLANC

Molotov opère dans 7 territoires : en France, au Burkina Faso, en Côte d’Ivoire, au Sénégal, au Cameroun, bientôt en République Démocratique du Congo, et au Maroc avec Maroc Telecom. Nous comptabilisons plus de 17 millions d’utilisateurs inscrits sur la plateforme rien qu’en France.

MEDIA +

Offrir une expérience de streaming de premier plan, alors que les acteurs de la SVOD prennent des parts de marché, c’est la condition sine qua non pour perdurer ?

JEANDAVID BLANC

Oui, c’est un élément essentiel. Il faut aussi se donner des moyens importants pour exister dans ce secteur. Nous souhaitons clairement faire émerger un acteur de taille mondiale. En 5 ans, Molotov a pris une place centrale dans le paysage audiovisuel français (je rappelle que Molotov est l’une des applications de streaming françaises les plus téléchargées), d’ailleurs copiée par nos pairs. Nous sommes résolument tournés vers la croissance et le développement dans le but d’exister au-delà de nos frontières.

MEDIA +

Votre business model passe notamment par des contenus télévisuels premium. Votre consommateur passe-t-il facilement à l’acte en achetant des options ?

JEANDAVID BLANC

Notre modèle repose sur deux piliers: la publicité avec l’AVOD que nous avons lancé l’année dernière qui prend une part de plus en plus importante puisqu’elle représente + de 10% de la consommation sur Molotov. Nous allons continuer de renforcer ce modèle économique. Le 2ème pilier repose sur l’abonnement qui est notre modèle historique  : les utilisateurs s’abonnent à des options,  des chaînes et services complémentaires. Nous avons par exemple lancé récemment «Molotov Grand Cinéma», qui vient compléter «Molotov Kids & teens»,  «Molotov Extended», etc…

MEDIA +

Combien d’éditeurs de chaînes vous accompagnent aujourd’hui ?

JEANDAVID BLANC

Plus de 200. Nous sommes en discussion permanente avec de nouveaux éditeurs français et étrangers pour ajouter ou compléter  nos offres. Nous travaillons avec des groupes internationaux qui disposent de droits globaux ou locaux.

MEDIA +

Y a-t-il encore des éditeurs craintifs de votre position et qui ne viennent pas sur Molotov ?

JEANDAVID BLANC

De moins en moins. Le Groupe Canal+ se prive toujours de nos utilisateurs pour la distribution de sa chaîne premium, même si nous travaillons très bien avec eux sur les autres chaînes cinéma et en clair. Les difficultés que nous rencontrons avec TF1 et M6 sont publiques, mais nous dialoguons avec eux et ne désespérons pas de finir par trouver un terrain d’entente qui permettra à chacun de trouver un équilibre afin d’offrir aux consommateurs les usages qu’ils attendent, comme nous l’avons fait avec tous les autres éditeurs avec lesquels nous travaillons main dans la main.

MEDIA +

Molotov a beaucoup d’utilisateurs de moins de 35 ans…

JEANDAVID BLANC

C’est vrai ! Le public de Molotov est une génération en dessous de celle de la télévision traditionnelle, c’est-à-dire  à peu près 25 ans de moins que le téléspectateur moyen. Ce n’est pas étonnant. Ce sont des utilisateurs qui consomment la télévision différemment.