Jeux Olympiques 2024: la triple championne olympique Marie-José Pérec, consultante pour «Le Parisien-Aujourd’hui en France»

114

La triple championne olympique Marie-José Pérec sera consultante pour «Le Parisien-Aujourd’hui en France» durant les Jeux Olympiques de Paris, au côté d’autres athlètes, a annoncé la direction du quotidien ce mercredi 3 avril 2024.

«On a besoin de cette ferveur des Jeux pour que les gens soient plus heureux», a lancé lors d’une conférence de presse la médaillée d’or sur 400m à Barcelone en 1992, qui avait réalisé le doublé 200m-400m à Atlanta quatre ans plus tard.

Elle est fréquemment citée pour être le dernier relayeur de la flamme olympique.

«Cela représenterait une 4ème médaille d’or», voire l’équivalent de deux, a-t-elle glissé. M

arie-José Pérec «va faire partager son expérience et son vécu aux lecteurs», au travers de chroniques écrites et vidéo, a exposé Sophie Gourmelen, directrice générale du Parisien.

La rédaction s’est entourée d’autres consultants prestigieux : Frédéric Weis (basket), Lucie Décosse (judo), Mahyar Monshipour (boxe) et Matthias Dandois (BMX).

Quelque 200 journalistes, soit la moitié de la rédaction, seront mobilisés pour les Jeux (olympiques du 26 juillet au 11 août et paralympiques du 28 août au 8 septembre) et le quotidien va s’appuyer sur son ancrage francilien.

Deux millions d’euros ont été investis dans l’éditorial et la communication.

«Le Parisien» entend proposer «une approche grand public» du sport et des Jeux Olympiques, selon Pierre Chausse, directeur délégué des rédactions, avec à la clé des guides pratiques, suppléments thématiques ou numéros collectors sur les transports, la culture ou la flamme, une newsletter quotidienne…

Podcasts et vidéos seront aussi développés, avec par exemple une série sur les Jeux Olympiques de 1924 à Paris, en partenariat avec Gaumont Pathé Archives.

«Le Parisien», qui célèbre cette année ses 80 ans, a déjà couvert 20 JO d’été et assure pour ceux de Paris «un dispositif hors normes, historique».

Le quotidien, qui s’écoule à 265.000 exemplaires, compte aussi 100.000 abonnés numériques.