Le CNC lance son Tour de France digital au service des exploitants de salles de cinéma

75

Le Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC), en partenariat avec le Syndicat des cinémas d’art, de répertoire et d’essai (SCARE), va lancer, les 28 et 29 mars 2019 à Bordeaux, son Tour de France digital.Créé à l’initiative de la Présidente du CNC, Frédérique Bredin, ce Tour de France digital vise à accompagner les exploitants indépendants dans leur utilisation des outils numériques afin de dynamiser la fréquentation de leur salle, d’élargir et de fidéliser leur public.

A partir du 28 mars, des ateliers de formation itinérants seront organisés dans chacune des 13 régions métropolitaines. Ces ateliers, entièrement gratuits, seront ouverts à tous les exploitants de salle. «Internet et les réseaux sociaux jouent un rôle crucial pour choisir ses loisirs, aller au cinéma… Nous devons aider les salles à s’approprier ces outils numériques pour créer, animer des communautés de passionnés et attirer le public dans les salles», déclare Frédérique Bredin.

Au cours des dernières années, Internet est devenu la principale source d’information des spectateurs de cinéma : plus de la moitié des spectateurs et près de 65% des jeunes choisissent désormais leurs séances de cinéma sur le web. Plus d’un quart des spectateurs utilisent déjà des services disponibles de billetterie en ligne, et près de 60% aimeraient pouvoir le faire à l’avenir si ce service était disponible dans leur salle. De plus, une étude du CNC sur les pratiques numériques des salles, réalisée auprès de 1600 exploitants, révèle un écart important entre les attentes des spectateurs et la présence des salles sur Internet et les réseaux sociaux. Elle souligne par ailleurs de fortes disparités entre les usages numériques des circuits de salles et ceux des mono-écrans. Le Tour de France digital a pour ambition de réduire ces écarts en accompagnant les salles indépendantes dans la prise en main des outils numériques.

«L’enjeu pour les salles, en particulier les plus petites, c’est d’innover dans leur relation au public, développer leur présence sur Internet, offrir de nouveaux services aux spectateurs. Les salles ont une force dans cette bataille du digital : une connaissance humaine approfondie du public que ces formations vont aider à décupler!», ajoute Frédérique Bredin.

Les formations offertes dans le cadre du Tour de France digital s’articuleront en deux modules : «Sites internet: mise en place et animation» et «Réseaux sociaux : connaître leur fonctionnement pour mieux les utiliser, amplifier ou cibler les communautés».

La conception et la coordination de ces formations ont été confiées au SCARE. Le syndicat organise depuis plus de deux ans des formations aux outils numériques avec trois agences spécialisées : Silenzio Interactive, Lucky Time, On Demand. Les deux premières étapes de ce Tour de France digital auront lieu à Bordeaux les 28 et 29 mars, et à Lyon les 1er et 2 avril.