Le Japon élargit le droit de copie privée de programmes enregistrés à la TV

    138

    Les autorités japonaises ont décidé d’autoriser prochainement les téléspectateurs à réaliser jusqu’à dix copies sur DVD d’un programme de TV numérique stocké sur le disque dur d’un enregistreur de salon, contre une seule réplication auparavant. Pour éviter les trafics de DVD, les chaînes de TV et groupes d’électronique avaient jusqu’à présent dû instaurer un système qui bridait les machines: un programme diffusé en numérique et couché sur le disque dur intégré dans les enregistreurs ne pouvait être transféré qu’une fois sur un support amovible DVD pour y être conservé de façon durable. L’original disparaissait automatiquement après la première copie sur disque optique DVD, grâce à un signal spécial encapsulé dans le programme diffusé et enregistré. Une commission placée sous l’édige du ministère des Affaires intérieures et télécommunications a décidé d’assouplir cette restriction, finalement jugée trop sévère et pénalisante pour les consommateurs. A partir du 4 juillet à 4 heures du matin, les émissions qui seront diffusées en numérique et stockées sur le disque dur d’un enregistreur pourront faire l’objet de dix copies sur DVD avant que l’original ne soit irrémédiablement effacé, sous réserve de compatibilité de l’appareil.