Le Monde: les personnels votent pour la succession de Colombani

    238

    Les salariés du Monde devaient se prononcer lundi soir sur le tandem Pierre Jeantet-Bruno Patino pour succéder à Jean-Marie Colombani à la présidence du groupe, un vote décisif avant le conseil de surveillance prévu jeudi. La Société des rédacteurs du Monde (SRM), qui dispose d’un droit de veto au conseil de surveillance, a organisé une assemblée générale lundi en début d’après-midi et le vote devait avoir lieu à l’issue des débats. En parallèle, la Société civile des personnels Publications de la vie catholique («PVC» – «Télérama», «La Vie»…) était appelée à se prononcer, également à l’issue d’une AG. Les élus de la SRM se sont engagés à utiliser leur droit de veto si les PVC votent contre le candidat.Pour l’emporter, M. Jeantet doit recueillir au moins 60% des suffrages de la SRM et 50% des voix de la société des personnels des Publications de la vie catholique. Ces deux sociétés, qui sont actionnaires internes du groupe, avaient rejeté fin mai la candidature de Jean-Marie Colombani, sanctionnant sa stratégie d’acquisitions (les Publications de «la vie catholique», le «Midi Libre»…). Les salariés votaient officiellement ce lundi pour ou contre un seul nom, celui de Pierre Jeantet, 60 ans, actuel numéro deux du groupe et candidat à la présidence. Mais de fait, c’est un «ticket» qui leur est soumis: si M. Jeantet est élu, Bruno Patino, président du «Monde Interactif» et de «Télérama», âgé de 42 ans, deviendra le vice-président du groupe. Et dans trois ans, à mi-mandat, M. Jeantet lui passera la main. Ils seront accompagnés au sein du directoire par le directeur de la rédaction du «Monde», Eric Fottorino, qui deviendra directeur délégué du quotidien. La rédaction du «Monde» est appelée à voter sur sa candidature mardi.