Les cinémas mk2 et Artefact lancent un festival de courts métrages utilisant l’IA

148

Les cinémas mk2 et le spécialiste français de l’intelligence artificielle Artefact vont organiser en novembre un festival de courts métrages consacré «aux films réalisés grâce à l’IA générative» et présidé par le réalisateur Jean-Pierre Jeunet, ont-ils annoncé jeudi dans un communiqué. L’Artefact AI Film Festival impose aux candidats de présenter un film de cinq minutes et d’avoir eu recours à plusieurs outils d’intelligence artificielle pour s’aider dans l’écriture, la production ou la réalisation. Il s’agit d’une «initiative pionnière dans le domaine de l’industrie cinématographique», selon les organisateurs. «Féru de technologie et d’innovation, forcément, l’intelligence artificielle m’intrigue, me fascine, me sidère et aussi me questionne», a expliqué Jean-Pierre Jeunet, cité dans le communiqué. «Je serai donc ravi de découvrir un échantillonnage de ce qui est possible aujourd’hui», a ajouté le réalisateur d’»Amélie Poulain» et de «La cité des enfants perdus». La composition du jury sera dévoilée le 5 juin, dans le cadre de l’événement «Adopt AI» organisé par Artefact, date à laquelle seront ouvertes les candidatures. Le festival se déroulera en novembre au mk2 Bibliothèque, à Paris, et le gagnant du Grand prix recevra une dotation 10.000 euros. «Nous avons conscience des débats importants au sein de la communauté culturelle et nous pensons que l’expérimentation est sans doute la meilleure façon de convaincre», a souligné Vincent Luciani, cofondateur d’Artefact. L’arrivée ces derniers mois d’IA génératives capables de créer sur simple demande des vidéos très réalistes, à l’instar de Sora (dernier-né d’OpenAI) ou Runway, inquiète de nombreux professionnels du secteur. En décembre, Montpellier a accueilli le premier festival dédié aux courts métranges utilisant l’IA en France.