L’Institut océanographique de Monaco distingue l’explorateur National Geographic Enric Sala

92

L’Institut océanographique de Monaco vient de distinguer l’explorateur National Geographic Enric Sala. La Grande Médaille du Prince Albert Ier (section médiation) lui a été décernée pour son engagement en faveur des océans. L’Institut océanographique de Monaco vient en effet de décerner à Enric Sala, fondateur de Pristine Seas, la Grande Médaille Prince Albert Ier (section médiation), la plus haute distinction internationale dédiée aux sciences de la mer.Chaque année, depuis 1948, l’Institut océanographique de Monaco honore les grands noms du monde marin qui, par leur engagement et leurs travaux, contribuent à faire connaître, aimer et protéger l’océan. Le prix médiation souligne l’engagement des hommes et des femmes qui œuvrent à la protection des océans, en qualité de scientifiques mais aussi de personnalités publiques. Enric Sala a quitté le monde universitaire pour fonder le programme Pristine Seas du National Geographic, dont l’objectif est d’encourager les gouvernements à protéger l’océan. Depuis sa création, ce projet, qui combine exploration, recherche, politique et communication, a contribué à la création de 24 réserves marines dont la superficie cumulée équivaut à plus de 6,5 millions de kilomètres carrés, afin d’assurer la santé des océans pour les générations à venir. M. Sala et les membres de l’équipe Pristine Seas ont publié plus de 250 articles scientifiques, produit une trentaine de films, effectué 35 expéditions dans les zones les plus reculés de la planète, en collaboration avec leurs partenaires, les communautés locales, les peuples autochtones et les gouvernements. «Ce prix est un immense honneur», déclare Enric Sala.