Observatoire européen de l’audiovisuel : nouveau rapport sur l’évolution du financement des films de fiction en Europe

168

Comment les budgets et les dispositifs de financement des films de fiction européens évoluent-ils avec le temps?  Comment les principales sources de financement ont-elles progressé entre 2016 et 2020 ? Les réponses à ces questions sont disponibles dans le dernier rapport de l’Observatoire «Fiction film financing in Europe: Overview and trends 2016-2020». Ce rapport propose une analyse paneuropéenne inédite de l’évolution annuelle des dispositifs de financement sur la période 2016-2020. Il ressort de ce rapport que près de deux tiers des films européens sortis entre 2016 et 2020 ont un budget inférieur à 3 millions d’euros. Le budget médian des films produits sur de petits marchés a sensiblement augmenté au fil du temps, réduisant de manière significative l’écart avec le budget médian des films produits sur les marchés de taille moyenne.Bien qu’il s’agisse de la principale source de financement des films de fiction européens, la part des subventions publiques directes n’a cessé de diminuer au cours de la période de référence, passant de 29,4% en 2016 à 24,0% en 2020. En revanche, la part des incitations à la production a augmenté de manière significative, passant de 9,6% du financement total en 2016 à 17,8% en 2020. Cette augmentation s’explique principalement par le rôle croissant des incitations à la production sur les grands et moyens marchés. A noter aussi la hausse des incitations à la production comme source de financement des films européens compense la baisse des subventions publiques. Par conséquent, la part de l’aide publique globale a légèrement augmenté, passant de 39,0% en 2106 à 41,8% en 2020. Les films dont le budget est supérieur à 5 millions d’euros (films à très gros budget) ont enregistré la plus forte hausse des subventions publiques.