Orange Cyberdefense livre les conclusions et analyses de son rapport Security Navigator 2023

82

Orange Cyberdefense, la filiale d’Orange et acteur européen des services de cybersécurité, livre les conclusions et analyses de son rapport Security Navigator 2023. Il en ressort  que toutes les entreprises sont confrontées à des attaques. Les logiciels malveillants représentant 40% des incidents CyberSOC (Centres opérationnels de détection et réponse). Avec plus de 99.000 incidents traités cette année, le nombre recensé est en augmentation de 5%. La moyenne est de 34 incidents par mois et par client, soit un incident par jour et par organisation. Un net déplacement de la localisation géographique des victimes des cyber-attaques est observé. De 2021 à 2022, la diminution du nombre de victimes basées en Amérique du Nord (-8% aux États-Unis, -32% au Canada) a été compensée par l’augmentation de celles en Europe (+18%), au Royaume-Uni (+21%), dans les pays nordiques (+138%) et en Asie de l’Est (+44%). Les petites entreprises (49%) ont spécifiquement fait l’objet d’attaques par logiciels malveillants. Le secteur industriel est le plus touché tandis que l’administration publique fait face au plus grand nombre d’incidents d’origine interne (66%). Près de la moitié (47%) de l’ensemble des incidents de sécurité détectés sont provoqués par des acteurs en interne, délibérément ou accidentellement.Pour la première fois le Security Navigator Report 2023 inclut des données propriétaires sur les niveaux de mises à jour de sécurité de près de 5 millions d’appareils mobiles. Des recherches tierces suggèrent qu’en 2021, iOS et Android ont tous deux eu leur part de vulnérabilités : 547 pour Android et 357 pour iOS. 79% des vulnérabilités Android ont été considérées comme peu complexes contre seulement 24% pour iOS. «Les derniers mois ont été particulièrement denses en termes d’évènements macro-environnementaux, néanmoins l’écosystème de la cybersécurité en ressort plus vigilant et uni. Les cyberattaques font la une des journaux, et la guerre en Ukraine nous rappelle catégoriquement que notre monde numérisé est aussi un champ de batailles», a déclaré Hugues Foulon, directeur général d’Orange Cyberdefense. « L’encourageant ralentissement global du nombre d’incidents constaté pour nos clients les plus matures (+5% contre +13% l’année précédente) montre que nous sommes capables de remporter des batailles contre les acteurs malveillants. Ces succès ne doivent cependant en aucun cas ralentir nos efforts dans la lutte contre la cybercriminalité. Les résultats de cette année mettent en évidence les difficultés auxquelles les organisations de toutes tailles sont confrontées. Les menaces évoluent, se complexifient, proviennent de tous les horizons et soulignent l’importance du travail que nous continuerons de fournir pour nous adapter à la menace et accompagner nos clients dans cette lutte », a-t-il conclu.