Orange et KaiOS Technologies renforcent leur partenariat pour lutter contre la fracture numérique en Afrique

116

KaiOS Technologies, créateur de KaiOS, le premier système d’exploitation mobile pour smart feature phone, a confirmé vendredi dernier la participation d’Orange au financement en série B récemment mené par Cathay Innovation. «Cette participation témoigne de la volonté des deux sociétés de fournir un accès à Internet et des services numériques à toutes les populations d’Afrique.Cette contribution supplémentaire apportée par Orange dans le cadre de cet investissement en série B renforce la position de leader de Kai sur le segment des smart feature phone, un segment en plein essor, au sein d’un marché où 827 millions d’Africains ne bénéficient toujours pas d’un accès à Internet. Les deux sociétés partagent cette vision depuis longtemps déjà», précise Orange dans un communiqué de presse. Lors du Mobile World Congress en février 2019, Kai et Orange ont annoncé l’arrivée de Sanza – un smart feature phone doté d’un système de reconnaissance vocale, d’un accès à de nombreuses applications et d’une durée de vie de batterie étendue, vendu au prix de 20 USD seulement. L’appareil, déjà disponible au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Burkina Faso et au Mali, sera introduit dans d’autres pays où Orange est présent au cours des mois à venir. Grâce à la collaboration de Kai avec des opérateurs télécoms majeurs comme Orange, les appareils fonctionnant sur KaiOS sont aujourd’hui commercialisés dans 22 pays en Afrique. Ces appareils permettent à leurs utilisateurs de bénéficier des services traditionnellement associés aux téléphones portables, mais aussi d’accéder à des applications telles que Google Assistant, Facebook et Whatsapp pour mieux échanger avec leur communauté. «Ce sont des partenariats tels que celui établi avec Orange qui ont permis à KaiOS de se hisser à la troisième place au classement des systèmes d’exploitation mobile  dans plus de 100 pays. Cette contribution nous propulse vers notre objectif : connecter le prochain milliard d’utilisateurs», explique SebastienCodeville, PDG de KaiOS Technologies. «Notre objectif en 2019 et au-delà sera de mettre au point des solutions toujours plus innovantes et locales afin de lutter contre la fracture numérique en Afrique». «Aujourd’hui, les deux principaux obstacles empêchant les populations d’accéder à Internet sont le manque d’infrastructure, une problématique pour laquelle Orange investit chaque année un milliard d’euros, et le prix des appareils. Dans le cadre des efforts déployés par Orange pour venir à bout de ce second obstacle, je suis très heureux d’étendre notre partenariat avec KaiOS par le biais de cet investissement direct. Permettre à nos clients d’accéder à des appareils abordables est l’une des étapes cruciales de notre mission visant à démocratiser l’accès à Internet en Afrique», rajouet Alioune Ndiaye, DG d’Orange Afrique et Moyen-Orient. Kai s’engage à collaborer avec des développeurs d’application indépendants afin de proposer de contenus locaux répondant aux besoins propres à l’Afrique. Grâce au KaiOSDeveloper Portal, portail KaiOS réservé aux développeurs, ces derniers peuvent créer leur propre contenu KaiOS et le publier sur le KaiStore. À l’aide de KaiAds, les propriétaires de contenu peuvent monétiser leurs applications et services sur KaiOS ; les marques ont, quant à elles, l’opportunité d’atteindre un tout nouveau segment d’utilisateurs à travers leurs publicités. Le portail dédié aux développeurs inclut les informations nécessaires, les outils de développement et les bonnes pratiques, pour faciliter au maximum le processus. La société collabore également avec des écoles de programmation de la région afin de proposer des ateliers et des formations axés sur le développement d’applications à l’échelle locale pour KaiOS.