Orange et le Fonds mondial s’allient pour développer des solutions innovantes de e-santé

103

Le Fonds mondial et Orange ont signé un accord de partenariat pour développer des solutions innovantes de e-santé permettant de réduire la prévalence du sida, de la tuberculose et du paludisme en Afrique. Tirant profit de la technologie mobile d’Orange, ce partenariat permettra d’améliorer l’accès et la qualité des soins par le biais de plateformes digitales qui renforceront notamment les liens entre professionnels de santé et patients. «Les technologies mobiles et les innovations dans le domaine du numérique représentent un potentiel considérable pour améliorer la qualité des soins. Nous sommes en train de mettre en œuvre, conjointement avec les partenaires du Fonds mondial et les Ministères de la Santé, des plateformes de m-santé innovantes qui permettront de suivre les patients à distance, mais également, pour le personnel de santé, de disposer de l’ensemble des informations pertinentes pour prendre les bonnes décisions et offrir ainsi des soins de qualité à tous», a déclaré Bruno Mettling, Président d’Orange Afrique et Moyen-Orient. «Je suis ravi de voir Orange s’allier avec le Fonds mondial pour accélérer le mouvement contre les épidémies. En tirant parti du fort potentiel de la technologie mobile, nos partenaires dans les pays bénéficiaires seront en mesure de renforcer leurs systèmes d’information et de garantir un accès plus large aux services de santé. Le personnel médical pourra développer des liens plus directs avec les patients et s’assurer de l’observance des traitements, ce qui est essentiel pour lutter contre le VIH, la tuberculose et le paludisme», a expliqué de son côté Peter Sands, Directeur exécutif du Fonds mondial. Le Maroc est le premier pays à bénéficier de ce partenariat avec la mise en place d’ici décembre 2019, en collaboration avec le Ministère de la Santé, d’une plateforme digitale destinée aux professionnels de santé qui facilitera le suivi des patients dans le cadre du parcours de soins VIH et tuberculose. L’observance des traitements est en enjeu majeur pour prévenir la propagation de ces épidémies et l’émergence de résistances aux médicaments. Il est prévu que le partenariat entre le Fonds mondial et Orange soit étendu en 2020 à d’autres pays africains dont la Côte d’Ivoire, la République Démocratique du Congo et le Burkina Faso. Les solutions digitales développées par Orange pourront également s’appliquer aux nombreux domaines de la e-santé, dont notamment la gestion des stocks de médicaments, la prévention, et la collecte de données, précieuses pour éclairer et orienter les politiques de santé. Dans le cadre d’un investissement conjoint de 5 millions USD avec le Fonds mondial sur les trois prochaines années, Orange réalisera une contribution en nature valorisée à 2.5 millions USD.

Ce partenariat sera progressivement étendu pour soutenir l’innovation en e-santé en Afrique et supprimer les obstacles limitant l’accès aux services de santé tels que, par exemple, l’utilisation de drones pour la livraison de médicaments et d’analyses médicales vers les centres de santé isolés et difficilement accessibles. Le Fonds mondial est un Partenariat conçu pour mettre plus rapidement un terme aux épidémies de sida, de tuberculose et de paludisme. Organisation internationale, le Fonds mondial collecte et investit plus de 4 milliards de dollars US par an à l’appui de programmes dirigés par des spécialistes locaux dans plus de 100 pays.