«Rassembler la société française» et rajeunir son audience, TF1 défend son projet devant l’Arcom

332
Boulogne-Billancourt, France - September 2021 : Big TF1 logo on the facade of TF1 headquarters building

«Rassembler la société française» et refléter celle-ci «dans toute sa diversité»: l’ambition de TF1 pour les dix prochaines années s’inscrit dans la continuité de ses précédents engagements, a assuré ce mercredi 15 février le nouveau patron de la première chaîne française Rodolphe Belmer qui vise toutefois un rajeunissement de l’audience. 

Le nouveau dirigeant était auditionné par l’Arcom, le gendarme de l’audiovisuel, dans le cadre du renouvellement des autorisations de diffusion de TF1 et M6 sur les fréquences de la TNT, qui arrivent à échéance le 5 mai. 

TF1 entend notamment développer la diffusion de ses programmes sur la plateforme de rattrapage myTF1, et mettre l’accent sur la fiction et le divertissement. 

«La fiction française est au coeur du projet éditorial de TF1», a déclaré M. Belmer lors de l’audition, rappelant que la chaîne avait déjà décidé d’installer des feuilletons familiaux en avant-soirée à la place de jeux. Ce choix «est un investissement patrimonial majeur, très distinctif dans la télévision gratuite commerciale», a-t-il poursuivi. En raison des «difficultés d’alimentation en séries américaines», captées par les plateformes de streaming, TF1 devrait à l’avenir proposer «plus de contenus de divertissement, de cinéma et peut-être de fiction», a complété Ara Aprikian, directeur général adjoint en charge des programmes. 

Rodolphe Belmer a également vanté l’investissement dans le sport avec notamment la diffusion des matches des Bleus jusqu’en 2028 et les engagements pris avec la filière du cinéma. 

La chaîne généraliste a enfin réaffirmé ses engagements pour l’information, avec la diffusion quotidienne de deux journaux télévisés et au moins 800 heures par an de magazines d’actualité, et pour la jeunesse avec au moins 650 oeuvres d’animation. 

«Créer l’évènement nécessite un haut niveau de financement. La chaîne TF1 investira plus de 700 millions d’euros dans les programmes chaque année», s’est engagé Rodolphe Belmer.