Telecoms: la société britannique Truphone, propriété d’oligarques russes sous sanctions occidentales, rachetée par des investisseurs européens

495

«La société britannique Truphone, opérateur de réseau mobile virtuel, propriété de plusieurs oligarques russes sous sanctions occidentales, dont Roman Abramovitch, a annoncé mardi son rachat par des investisseurs européens.

L’entrepreneur allemand spécialiste de la tech Hakan Koc et l’investisseur Pyrros Koussios, ancien dirigeant dans le secteur des télécoms basé en Suisse, ont «conclu, avec effet immédiat, leur acquisition de Truphone», a indiqué la société dans un communiqué. Ce rachat, réalisé pour 1 livre, selon plusieurs journaux britanniques, a reçu l’aval fin 2022 du gouvernement britannique dans le cadre de la loi sur l’autorisation des investissements et la sécurité nationale, détaille le communiqué.

Le Bureau d’application des sanctions financières (OFSI, dépendant du Trésor britannique) a aussi validé l’opération. L’avenir de la société, qui emploie plus de 400 personnes et fournit notamment des cartes sim intégrées aux opérateurs téléphoniques, était en effet en suspens depuis l’invasion russe de l’Ukraine et les sanctions prises contre les oligarques et entités liées au régime de Moscou. L’oligarque russe Roman Abramovitch, ancien propriétaire du club de football de Chelsea et sous le coup de sanctions du Royaume-Uni depuis mars 2022, détenait près de 23% de Truphone. Deux autres oligarques, Alexander Abramov et Alexander Frolov, eux aussi visés par les sanctions britanniques depuis novembre, en étaient également actionnaires.

Les autorités britanniques avaient notamment estimé que cette acquisition pouvait «poser un risque de sécurité nationale», en particulier sur «l’utilisation potentielle des données des utilisateurs de Truphone» au Royaume-Uni. Elles ont donc imposé des conditions aux deux investisseurs pour leur reprise de Truphone, dont la nomination d’un responsable de la sécurité des systèmes d’information approuvé par le gouvernement.

En 2020, Truphone avait été valorisée à 410 millions de livres (environ 464 millions d’euros au taux de change actuel). «Nous sommes enchantés de voir que malgré les défis que la société a affrontés, avec l’aide du gouvernement du Royaume-Uni (…) nous avons été capable de préserver la valeur et l’activité de l’entreprise et de protéger les emplois de nos salariés», s’est félicité Jeremy Fletcher, président du conseil d’administration de Truphone, cité dans le communiqué.

«L’entreprise a continué de croître fortement en 2022 malgré les incertitudes liées à son actionnariat précédent», a aussi commenté Pyrros Koussios.