Coup de pouce de l’UE à la norme DVB-H

    152

    Les chances d’un décollage l’an prochain dans l’UE de la télévision mobile semblent s’être encore améliorées jeudi, avec un feu vert des ministres européens chargés des télécommunications pour soutenir une seule norme, le DVB-H. «Le DVB-H semble pouvoir devenir la norme commerciale de télévision mobile hertzienne la plus utilisée dans l’UE», ont souligné les ministres de l’UE dans une déclaration commune, notant «la nécessité d’assurer une interopérabilité maximale» et d’une «approche pan-européenne». La commissaire européenne en charge des télécoms, Viviane Reding, a confirmé après la réunion des ministres que le DVB-H, «une norme ouverte, européenne et reconnue comme la meilleure sur le marché» serait inscrite sur la liste officielle des normes de l’UE. La publication au journal officiel, qui «obligera tous les Etats membres à soutenir le DVB-H dans leurs décisions réglementaires», devrait intervenir en février, a-t-elle ajouté. En clair, à partir de février, les Etats membres ne pourront plus accorder de licence de télévision mobile pour des émetteurs utilisant une norme autre que le DVB-H. Les autorisations éventuellement données avant cette date à des émetteurs utilisant d’autres normes resteront toutefois valides. La Grande-Bretagne, l’Allemagne et les Pays-Bas, qui auraient préféré laisser le marché choisir, ont exprimé des réserves. Le DVB-H était notamment en concurrence avec le format DMB, utilisé en Corée du Sud, et avec la technologie MediaFLO développée par le groupe américain Qualcomm. Mais contrairement à MediaFLO, qui appartient à une entreprise, le DVB-H est une technologie ouverte, accessible librement à tous. Et «dans 19 Etats membres (de l’UE), la télévision mobile a déjà démarré avec la norme DVB-H», a relevé Viviane Reding, évoquant «une tendance irréversible». En soutenant une norme européenne unique, la Commission entend donner à l’industrie la visibilité nécessaire pour réaliser ses investissements. Viviane Reding a estimé que la télévision mobile pourrait représenter un marché allant jusqu’à 20 milliards d’euros d’ici 2011, avec 500 millions d’utilisateurs dans le monde.