Création au CNC d’un groupe d’experts sur le développement durable

40

A l’occasion de la 22ème édition du Festival de la Fiction, Dominique Boutonnat, président du Centre national du cinéma et de l’image animée annonce la création d’un groupe de réflexion sur les enjeux du développement durable dans les secteurs du cinéma, de l’audiovisuel et des industries techniques.

«La crise sanitaire que nous traversons et les conséquences qu’elle aura à plus long terme sur les filières nous obligent à réfléchir sur les fondements du monde de demain», indique le CNC dans un communiqué de presse. Le CNC «souhaite aller plus loin et prolonger cette dynamique, avec un projet inédit : la constitution d’un groupe d’experts environnementaux, chargés de formuler des recommandations qui permettront au CNC d’accompagner les professionnels».

«Notre ambition à travers ce laboratoire d’idée est de proposer une politique concrète et ambitieuse de transition énergétique et écologique de la filière», indique Dominique Boutonnat, président du Centre national du cinéma et de l’image animée. Aurélien Bigo, ingénieur en géologie spécialiste de la transition énergétique dans les transports ; Marie Carrega, ingénieure environnement à l’Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique; Maxime Efoui Hess, ingénieur et chef de projet à The Shift project ; Clémence Lacharme, consultante chez Carbone 4, cabinet spécialisé dans la transition énergétique formeront ce groupe de réflexion. Ils seront amenés à travailler pendant six mois (octobre 2020 à mars 2021) autour de quatre thématiques au cœur des enjeux environnementaux de nos filières : les moyens techniques ; la mobilité ; la gestion des déchets et la sobriété numérique. Au terme de ces six mois, le groupe d’experts présentera ses recommandations au CNC, elles seront discutées avec les professionnels avant une présentation au Festival de Cannes 2021. Ingénieur en géologie et économiste de l’environnement, Aurélien Bigo travaille sur la transition énergétique dans les transports. Sa thèse vise à approfondir les moyens pour atteindre l’objectif de neutralité carbone dans le secteur des transports en France d’ici 2050. Marie Carrega est quant à elle ingénieure environnement, adjointe au secrétaire général de l’ONERC, (Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique, intégré au Ministère de la transition écologique ), en charge du plan national d’adaptation au changement climatique et de l’information sur le changement climatique. L’observatoire représente également la France auprès du Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC). Chef de projet à The Shift Project, Maxime Efoui Hess travaille sur les technologies de l’information et de la communication. Ingénieur spécialiste du climat et de la modélisation, il a travaillé sur les mécanismes physiques du développement caniculaire en climat futur en France et en Europe, au sein du Centre européen de recherche et de formation avancée en calcul scientifique (CERFACS), à Toulouse. Enfin, Clémence Lacharme, consultante sénior chez Carbone 4, a réalisé des Bilans Carbone et des stratégies de réduction des émissions compatible avec les accords de Paris, dans différents domaines : industrie alimentaire et biens de consommation, industrie pharmaceutique et secteur financier. Elle a aussi travaillé sur le Bilan Carbone de la Ville de Paris et de la Métropole de Nice Cote d’Azur pour calculer l’empreinte carbone des citoyens et réfléchir à la vie d’un citoyen en 2050.