Élections 2022 : 21 médias français s’associent au programme de lutte contre la désinformation «Objectif Désinfox»

337

Quelque 21 médias français se sont associés au programme de lutte contre la désinformation «Objectif Désinfox», annoncé en décembre par l’Agence France-Presse et Google France, pour contrer les fausses informations durant la campagne des élections présidentielle et législatives. «Au sein de cette coalition ouverte jusqu’en juin à l’ensemble des rédactions françaises, les médias partenaires vont unir leurs forces pour lutter contre les infox, mettre en commun leurs fact-checks pour les rendre plus visibles et répondre aux demandes de vérification du grand public», expliquent les médias associés à l’initiative, dans un communiqué publié mardi. La coalition «Objectif Désinfox», lancée le 6 décembre, réunit «20 Minutes», AFP, Arte, BFMTV, Euronews, Fact & Furious, FactoScope, France24, Konbini, LCI, M6, Mediacités, Phosphore, Rue89 Bordeaux, Rue89 Strasbourg, RFI, la radio France Maghreb 2, RMC, RTL, TF1 et TV5 Monde. L’Institut national d’études démographiques (Ined) est également associé à cette coalition «en tant que partenaire académique», est-il précisé. Ce programme, coordonné «en totale indépendance par l’AFP, avec le soutien de Google France, entend combattre la désinformation sur plusieurs fronts». Le travail de vérification réalisé par les différents médias partenaires sera visible sur  ainsi que sur «des comptes dédiés à l’opération sur les réseaux sociaux». Le public pourra «interpeller la coalition sur les propos d’un candidat ou sur des publications circulant sur les réseaux sociaux» et signaler de fausses informations. Le «combat contre la désinformation est l’affaire de toutes les rédactions», a déclaré le PDG de l’AFP Fabrice Fries, cité dans le communiqué. «La crise du Covid tout comme l’intensité de la campagne présidentielle, notamment sur les réseaux sociaux, démontrent la nécessité pour l’ensemble des médias de faire front pour lutter contre la désinformation qui menace les fondements de nos démocraties», a renchéri Thierry Thuillier, directeur général adjoint information du Groupe TF1. Sébastien Missoffe, directeur général de Google France, a lui souligné que «chaque année, Google forme des milliers de journalistes aux outils du numérique, notamment sur les technologies utiles à la vérification d’informations en ligne. Ce partenariat avec l’AFP permet d’amplifier ces formations».