R. FAURE (Groupe TF1) : « Faire des programmes familiaux en écoute conjointe, c’est notre raison d’être »

319

Après le succès du retour de la «Star Academy» en Prime et en quotidienne, TF1 souhaite poursuivre son investissement autour de programmes de flux familiaux en écoute conjointe. Parmi les futurs enjeux : réinvestir l’humour en première partie de soirée avec différents talents. L’occasion de nous entretenir avec Rémi FAURE, Directeur des Programmes de Flux du Groupe TF1.

MEDIA +

Comment analysez-vous la relance de la «Star Academy» ?

RÉMI FAURE

Le pari est réussi ! Entre la première et la dernière quotidienne, on enregistre +8 points de progression sur les FRDA-50 avec des pics à 40%. Même engouement chez les jeunes qui ne connaissaient pas l’émission (47% sur les 15-34 ans). TF1 était attendue au tournant et c’est normal! Il a fallu réfléchir à l’écriture du programme suite à la 2ème vague de téléréalité qui est passée par là et qui s’est beaucoup professionnalisée avec des influenceurs devenus des professionnels de la punchline et de la séquence. On a prouvé qu’il était possible de retrouver une authenticité, une simplicité, une bienveillance en 2022 avec des jeunes animés par de belles valeurs et l’envie d’apprendre.

MEDIA +

Six semaines de programmation, c’est frustrant !

RÉMI FAURE

Nous sommes ravis de cette première édition et évidemment, maintenant que nous nous sommes attachés à ces élèves, tout le monde aimerait que ça dure beaucoup plus longtemps. Mais la grille (du fait de la Coupe du Monde) ne nous permettait pas de prolonger le programme sur plusieurs semaines. C’était le deal.

MEDIA +

Êtes-vous animé par l’envie de ressortir des formats gold ?

RÉMI FAURE

«Star Ac’» n’est pas le premier format gold que l’on ait retrouvé à l’antenne.Il y a eu «Stars à domicile» sur deux soirées, «Belle toute nue» sur TFX ou encore «Une Famille en Or». La difficulté est de trouver des marques aussi fortes que «Star Ac’». Il n’y a pas 50 émissions qui ont marqué le PAF. En ce qui concerne les jeux cultes des années 2000, beaucoup ont déjà fait leur retour sur la TNT. Je ne sais pas si ce serait si événementiel d’en faire une version 3. Pour autant, le jeu reste un genre puissant.

MEDIA +

Un mot sur «Le Late» avec Alain Chabat» ?

RÉMI FAURE

C’est un cadeau magnifique que nous fait Alain Chabat. Il y avait une opportunité de grille avec la Coupe du monde. Un rendez-vous comme celui-ci ne pouvait trouver sa place que si nous avions une régularité de 2ème partie de soirée. Habituellement, les Prime ont une durée variable et le public est différent en fonction de ce qui est proposé. La régularité offerte par les matchs du Mondial de football – diffusés à la même heure pendant 2 semaines – a été l’occasion parfaite pour enchaîner avec un Late Show. La réussite est liée à son animateur, aux moyens mis en place, au vivier d’auteurs et aux surprises inattendues.

MEDIA +

Quelle forme prendront vos Prime «Un gars, une fille» ?

RÉMI FAURE

Deux soirées événementielles sont prévues. Dans chaque émission, 8 couples de célébrités sont répartis par situation (en voiture, dans la salle de bain…) pour rejouer Chouchou et Loulou. On a dérushé 400 sketchs les plus cultes pour sélectionner les meilleurs.

MEDIA +

Pouvez-vous nous en dire plus sur le «Cannes Comedy Show» ?

RÉMI FAURE

Un gala d’humour – que l’on veut annuel – diffusé en fin d’année sur TF1. Camille Combal sera le maître de cérémonie de cette soirée où une vingtaine d’humoristes s’enchaînent sur scène pour jouer des sketchs issus de leur spectacle ou écrits pour l’émission. Il y aura aussi des mini-fictions avec ceux qui ne pourront pas être présents.

MEDIA +

Le partenariat avec Cannes se poursuit-il avec «Ninja Warrior» ?

RÉMI FAURE

Oui, une saison est déjà mise en boîte et sera diffusée courant 2023. On a prévu aussi de tourner la suite. On réfléchit à des déclinaisons – qui se sont faites à l’étranger – qui nous semblent intéressantes.

MEDIA +

Et la marque «The Voice» ?

RÉMI FAURE

On a hâte de retrouver très prochainement «The Voice» dont on a démarré le 21 novembre le tournage de la nouvelle saison avec Bigflo et Oli dans le même fauteuil, et le retour de Zazie, très plébiscitée. Quant à «The Voice Kids», une saison est en cours de tournage. L’an dernier, le programme a réalisé un record sur les FRDA depuis 6 ans. L’intégration de Nolwenn Leroy et Slimane pour la prochaine édition apportera une interaction nouvelle entre coachs et talents. Rarement on a vu autant de générosité et de happenings.

MEDIA +

Êtes-vous satisfait de la case du mardi soir ?

RÉMI FAURE

Depuis deux ans, sur la plupart des franchises diffusées le mardi, nous réalisons d’excellents scores sur cibles et sur certaines émissions. L’effet replay est très puissant : jusqu’à 1,2 million de vues sur des épisodes de «Koh Lanta» au printemps.

MEDIA +

Quels sont vos autres projets ?

RÉMI FAURE

Faire des programmes familiaux en écoute conjointe. C’est notre raison d’être. On ne fait ni de course à la surenchère, ni au clash, on recherche de la bienveillance, de l’authenticité et du rire. On a renoué une relation avec des talents de l’humour. On diffusera les prochains spectacles de Kev Adams et Jeff Panacloc sur TF1, d’Artus, Arnaud Ducret ou Tom Villa sur TMC. Une nouvelle édition de «Mask Singer» se prépare avec énormément de surprises. La prochaine saison de «Koh Lanta» a été tournée aux Philippines et sera diffusée début 2023. Elle s’annonce très intense avec nombre de rebondissements et une incertitude totale sur les finalistes et le gagnant. Avec Arthur, on a tourné «Les Touristes» spécial hôtesses de l’air et stewarts, et deux numéros de «Visual Suspect» très réussis. En Prime, on refait un «VTEP» avec des guests, «Une Famille en Or» avec des invités prestigieux et une émission avec Messmer que l’on tournera au Dôme de Paris en début d’année.