«Raymond Aron, le chemin de la liberté» (Public Sénat/Plaj prod), Lauriers 2019 catégorie Culture

310

«Raymond Aron, le chemin de la liberté» de Fabrice Gardel, une coproduction Public Sénat/ PLAJ Productions avec la participation de Toute L’Histoire a remporté lundi soir le Lauriers 2019 dans la catégorie Culture. A l’occasion du 35ème anniversaire de la mort de Raymond Aron et du cinquantenaire de Mai 68, ce film dresse un portrait inédit de cet intellectuel qui a, mieux que personne, analysé la fragilité des démocraties, de la paix et des libertés. Sur la base d’archives inédites et de témoignages, dont celui de Dominique Schnapper, la fille du philosophe, et le regard de nombreux intellectuels (Nicolas Baverez, Perrine Simon Nahum, …) le récit nous révèle un homme sensible, passionné, loin d’être l’analyste froid et indifférent caricaturé par ses adversaires. Professeur, philosophe, sociologue, journaliste et politologue influent dans le monde entier, c’est l’histoire d’un des plus brillants esprits de son temps, diabolisé par une partie des intellectuels français avant que l’Histoire réhabilite sa pensée, d’une frappante modernité.