Sanctions de l’Iran à l’encontre d’organisations et personnalités européennes : déclaration de France Médias Monde

146

Alors que des événements majeurs se déroulent en Iran depuis la mort de Mahsa Amini, le régime iranien vient de prononcer des sanctions à l’encontre d’organisations et personnalités européennes qu’il accuse de «terrorisme» au seul titre de leur action en faveur de la liberté d’informer ou pour le respect des droits humains. La rédaction de RFI en persan figure dans cette liste. France Médias Monde déplore dans un communiqué que, «sous des prétextes fallacieux, l’Iran cherche à éteindre un peu plus encore la lumière sur un important mouvement populaire, porté par la jeunesse du pays, au nom duquel nombre d’entre eux ont déjà perdu la vie pour la liberté». Les mesures prononcées n’affectent pas le travail de RFI en persan, déjà dans l’obligation depuis de nombreuses années de travailler hors du pays et qui se rend accessible aux Iraniens grâce au numérique. «France Médias Monde continuera à faire son travail d’information sur la situation dans le pays et à se tenir aux côtés du peuple iranien, et tout particulièrement des femmes, qui se battent pour la liberté et l’égalité».