Direct 8 et NRJ 12 dénoncent une loi au bénéfice des «chaînes historiques»

    252

    Deux nouveaux entrants de la télévision numérique terrestre (TNT), les chaînes Direct 8 (groupe Bolloré) et NRJ 12 (groupe NRJ), ont critiqué vendredi les avantages accordés, selon eux, aux «chaînes historiques» dans le projet de loi sur la TV du futur adopté par le Sénat. «La confiscation de la TNT au profit des «groupes historiques» est soigneusement planifiée» dans le texte du Sénat adopté dans la nuit de mercredi à jeudi, estiment ces deux chaînes gratuites de la TNT dans un communiqué. Les nouveaux entrants soulignent qu’ils «ne veulent pas se voir confisquer le timide pluralisme introduit en 2005 au profit de la reconstitution de l’oligopole des chaînes historiques» privées, c’est-à-dire TF1, Canal+ et M6. Les deux chaînes dénoncent plus particulièrement le dispositif dit de «chaîne bonus», qui octroie automatiquement un canal supplémentaire à ces trois groupes pour les encourager à passer de l’analogique au numérique. Direct 8 et NRJ 12 précisent qu’elles «entendent s’organiser dans les prochains jours pour rencontrer les députés en perspective de la discussion à l’Assemblée nationale, afin que le pluralisme soit restauré comme le pivot du développement de la TNT en France».