FMM : Marie-Christine Saragosse «surprise» par la coupure de la chaîne russe RT

442

Marie-Christine Saragosse, la présidente de France Médias Monde, groupe public chargé de l’audiovisuel extérieur de la France, a avoué jeudi avoir été «surprise» par la coupure en Europe de la chaîne russe RT, qui a pu donner l’impression d’une «censure». Le fait que «des démocraties occidentales, au titre de sanctions dans un environnement guerrier, sortent les 1ères l’arme de la censure, ça m’a surprise», a déclaré Mme Saragosse lors d’un déjeuner de presse organisé à Paris par l’Association des journalistes médias. Elle a rappelé que cette coupure «était une décision européenne» qui «dépasse» la France et allait au-delà de la seule question de l’audiovisuel puisque cela faisait partie d’un paquet de sanctions plus larges. «Simplement, on donnait un précédent: la censure utilisée par les démocraties occidentales européennes. C’est pas très commode à l’international ensuite d’expliquer la liberté d’expression», a ajouté la patronne de FMM, qui regroupe notamment la chaîne info France 24 et la radio RFI. «Ma surprise ne portait pas sur l’opportunité de la coupure de RT, qui de toute évidence n’est pas une chaîne répondant aux mêmes principes déontologiques et de liberté de la presse que les nôtres», a ensuite précisé Mme Saragosse. «Je regrettais que la chronologie des événements ait permis que cet argument nous soit renvoyé au Mali pour justifier la coupure, sans fondement cette fois, de nos médias indépendants et de service public», a-t-elle explicité. Après les sanctions européennes contre RT en mars 2022, France 24 et RFI ont fait partie des médias internationaux visés par des coupures en Russie. Par ailleurs, RFI et France 24 ont été interdites de diffusion en avril 2022 au Mali, dans un contexte d’escalade des tensions entre Paris et Bamako. RFI est également suspendue au Burkina Faso depuis décembre. «Quand on est coupé à Bamako, ce qu’on reçoit sur les réseaux sociaux, c’est: «Vous n’allez pas être surpris puisque vous venez de couper RT en France donc vous êtes coupés à Bamako. C’est logique (…), vous l’avez bien cherché en quelque sorte»», a argumenté Mme Saragosse. «Il y a un mouvement mondial de remise en cause» du «modèle démocratique» occidental et «des médias qui le portent», a-t-elle analysé, en soulignant qu’il existait une différence fondamentale entre «des médias de service public indépendants» comme France 24 et RFI et «des médias gouvernementaux». Accusés d’être des instruments de désinformation du Kremlin après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, les médias Sputnik et RT ont été interdits de diffusion dans l’UE à partir du 2 mars, en vertu d’un accord des Vingt-Sept. RT France (seule filiale de RT établie sur le sol d’un Etat membre de l’UE) a fermé en janvier après le gel de ses comptes bancaires, conséquence d’un nouveau paquet de sanctions prises par l’UE en décembre.