Jean-Paul DIETSCH (ACPM) : «Le podcast se développe et nous avons la volonté de favoriser cette tendance en proposant à ces acteurs un chiffre global et des données utiles»

251

Le 1er janvier 2020, l’ACPM a lancé une certification des mesures de la diffusion des podcasts. L’adhésion est accessible à tous les éditeurs de podcasts, qu’ils soient replay ou natifs, streamés ou téléchargés. L’occasion pour média+ de faire le point avec Jean-Paul DIETSCH, Directeur Général Adjoint de l’ACPM (Alliance pour les Chiffres de la Presse et des Médias) .

media+

L’ACPM lance la certification de diffusion des podcasts. Pourquoi ?

Jean-Paul DIETSCH

L’initiative vient d’une demande forte de nos éditeurs que nous certifions déjà pour leurs autres activités et les agences médias et annonceurs. Le podcast se développe et nous avons la volonté de favoriser cette tendance en proposant à ces acteurs un chiffre global et des données utiles. Nous ouvrons donc une certification des mesures de la diffusion des podcasts, et non de l’audience de ces derniers. Nous contrôlons alors la fréquentation, le trafic, le nombre de téléchargements de ce nouveau média. Certifier la diffusion des podcasts est assez complexe car, par définition, cette écoute est possible de plusieurs façons. L’intérêt de cette certification est de mettre ces données à disposition des différentes agences du marché.

media+

Quels sont les acteurs présents dans cette certification ?

Jean-Paul DIETSCH

Il est encore trop tôt pour communiquer sur des noms… Je peux cependant dire que jusqu’au 31 décembre 2019, nous avons eu beaucoup de plateformes et de diffuseurs qui se sont rapprochés de nous pour se faire certifier. En effet, ce sont ces derniers qui devaient se mettre en règle car ils transmettent de nombreuses données concernant le marché

media+

Vous sentez-vous comme un concurrent de Médiamétrie ?

Jean-Paul DIETSCH

Nous communiquons et échangeons régulièrement avec Médiamétrie. Pour rappel, nous avons un partenariat fort avec eux concernant la mesure d’audience Internet Global. Dans cette démarche, nous fournissons des données de fréquentation. Médiamétrie est un institut d’audience, faisant appel à un panel. Cependant, concernant la mesure des podcasts, ils ont un outil, eStat Podcast, qui dénombre les téléchargements de podcast. Là, nous pouvons nous rejoindre. Quoi qu’il en soit, nous essayons de travailler en bonne intelligence avec Médiamétrie.

media+

Mercredi 20 novembre, s’est tenue la 2ème édition d’Innov’Audio Paris. Réfléchissez-vous déjà à la troisième édition ?

Jean-Paul DIETSCH

Cette édition fut un très bon moment qui s’est déroulé dans le studio 104 à Radio France, le 20 novembre dernier. Lors de cet évènement, l’ACPM a remis ses Etoiles Radios. Ces trophées sont destinés à récompenser les radios digitales ayant réalisé les plus fortes progressions de diffusion sur internet, au cours de l’année écoulée ou sur les quatre années précédentes. France Inter et Nostalgie en ont été les lauréats. Le rendez-vous est d’ores et déjà pris pour l’an prochain et je pense que nous réitérons notre présence au studio 104. Le format audio a le vent en poupe.

media+

Avec cet événement au sein de Radio France, comment éviter les conflits d’intérêts ?

Jean-Paul DIETSCH

Radio France est la maison de la radio, notre maison à tous. Cette dernière nous prête gracieusement le studio 104. Si demain, un autre acteur est capable de nous prêter une salle suffisante pour accueillir plus de 500 invités, ce sera avec plaisir. Nous sommes sur un choix économique et pratique. Le conflit d’intérêts ne peut exister car les Etoiles remises sont sur la base des chiffres qui sont rendus public et publiés tous les mois.