Jonathan Peynet (Deauville Green Awards) : « Cette édition 2019 a atteint un nouveau record avec plus de 420 films et 350 festivaliers »

142

Clap de fin pour la huitième édition du Deauville Green Awards marquée par des chiffres records. L’occasion pour média+ de faire un bilan avec Jonathan PEYNET, Délégué Général des Deauville Green Awards.

media+

Comment s’est déroulée la huitième édition des Deauville Green Awards ?

Jonathan PEYNET

Ce fut une très belle édition, peut-être la plus belle à date avec des films magnifiques. Cette édition a été marquée par un thème central, la protection du vivant, que nous avons eu plaisir à porter, des discussions inspirantes, avec notamment la présentation de Cyril Dion et Magali Payen autour de la campagne YouTube #OnEstPrêt et de la tribune «Résister et créer» à destination des professionnels du cinéma, mais aussi la venue du préfet Parisot, le premier préfet handicapé de France pour sensibiliser sur le thème du handicap.

media+

Comment s’est déroulée la remise de prix ?

Jonathan PEYNET

C’est un palmarès de grande qualité que nous avons cette année, marqué par des films moins optimistes que sur d’autres éditions, plus réalistes vis-à-vis des défis majeurs qui nous attendent, en particulier les 3 Grand Prix : «Aucune femme ne mérite de vivre dans la peur» (film publicitaire réalisé par Pascal Couvry), «La station service» (film d’information réalisé par Les Parasites) et «Rhino Dollars» (film documentaire réalisé par Olivia Mokiejewski).

media+

Quel est le bilan de cette édition ?

Jonathan PEYNET

Cette édition 2019 a atteint un nouveau record avec plus de 420 films (dont 124 documentaires, 256 films d’entreprises et 40 spots TV), 350 festivaliers, plus de 100 films primés, 5 tables-rondes autour de la biodiversité et de nombreuses présentations d’experts (Cyril Dion, WWF, Ecoprod, Ministère de la Culture…). Bref, la profession a répondu présent et montre qu’une prise de conscience a bien eu lieu !

media+

Avez-vous pour motivation d’élargir encore un peu plus à l’international ce festival ?

Jonathan PEYNET

Nous recevons déjà près de la moitié des films de la compétition depuis l’étranger ! Mais oui, c’est une priorité du festival, d’autant que l’écologie n’est pas un combat qui se gagnera en restant cloitré derrière nos frontières. Nous avons besoin de nous entraider et de nous inspirer les uns les autres.

media+

Réfléchissez-vous déjà à la prochaine édition ?

Jonathan PEYNET

Oui, nous allons avancer avec Jean Jouzel, Prix Nobel 2007, le GIEC et le président de notre Comité Scientifique, pour choisir le thème de l’édition 2020 et peut-être un pays à l’honneur. Affaire à suivre…