RFI Roumanie fête ses 20 ans et se développe sur Internet

322

La radio RFI Roumanie, filiale de Radio France Internationale (RFI), qui émet en Roumanie et en Moldavie a fêté jeudi ses 20 ans d’existence et annoncé un développement de sa diffusion par Internet et via les téléphones portables. RFI a fermé de nombreux services en langue étrangère dans le cadre d’une restructuration mais a décidé de conserver RFI Roumanie car «c’est une radio qui est une réalité et qui a un potentiel de développement notamment sur les nouvelles technologies», a déclaré la directrice déléguée de RFI Geneviève Goëtzinger lors d’une conférence de presse à Bucarest. Fondée peu après la chute de la dictature communiste de Nicolae Ceausescu, la radio bénéficie d’une notoriété importante en Roumanie et Moldavie, les deux pays les plus francophones d’Europe de l’Est. A l’occasion des 20 ans, elle a notamment lancé un nouveau site dédié aux téléphones mobiles http://m.rfi.ro. Plus de 20.000 auditeurs accèdent déjà aux programmes de RFI Roumanie, en roumain et en français, par leur téléphone portable, a indiqué le directeur de la radio, Cornel Ion. «La manière d’écouter la radio évolue et les nouvelles technologies sont très importantes pour notre développement», a insisté M. Goëtzinger tout en n’excluant pas «d’étoffer» la diffusion classique de la filiale roumaine. Avec une rédaction composée de 12 journalistes à Bucarest et deux à Paris, RFI Roumanie émet dans cinq villes de Roumanie et de Moldavie et ses programmes sont repris par une cinquantaine de radios dans ces pays. Son site Internet est fréquenté en moyenne par 30.000 visiteurs. RFI, qui fait partie avec la télévision France 24 de l’Audiovisuel extérieur français (AEF), compte 45 millions d’auditeurs dans le monde, selon Mme Goëtzinger.