Une télévision afghane porte plainte devant la Cour suprême après un raid de la police

    240

    La télévision afghane Tolo a annoncé vendredi avoir porté plainte devant la Cour suprême afghane contre le procureur général qui, furieux d’un reportage sur lui diffusé par la chaîne privée, avait donné l’ordre mardi à la police d’effectuer un raid dans ses locaux kaboulis. Tolo, la plus grande chaîne privée du pays, a demandé la suspension du procureur général Abdoul Jabar Sabet et de ses adjoints, mais aussi du chef de police du 10ème arrondissement de Kaboul, selon un communiqué de la chaîne qui appartient au groupe Moby des frères Saad et Zaid Mohseni. La chaîne réclame également la confiscation du passeport canadien de M. Sabet, qui a passé plusieurs années à Montréal et qui a la double nationalité canadienne et afghane.Une cinquantaine de policiers avaient pénétré de force mardi soir dans les locaux de la chaîne, brutalisant des employés et interpellant trois personnes qui ont été relâchées peu après. La scène a été filmée par des caméras cachées. Ce raid a été vivement condamné par la mission de l’ONU à Kaboul qui a réclamé l’ouverture d’une enquête par le gouvernement. M. Sabet avait reconnu mercredi avoir ordonné ce raid après la diffusion d’un reportage qui, selon lui, déformait ses propos. «J’ai dit: «le système judiciaire n’est pas bon», mais Tolo a rapporté «le procureur général a dit que le système étatique n’était pas bon (…)», ce qui laissait penser que j’avais parlé contre le gouvernement», a-t-il dit.