Entretien avec Pascal DASSEUX, PDG d’Havas Digital et DGA d’Havas Média

423

media+
Quel est l’intérêt pour Havas Digital de lancer une compétence «social média» ?
Pascal DASSEUX
Socialyse accompagnera les marques et annonceurs dans la création et l’animation de communautés, le suivi d’e-réputation, la diffusion de contenus, la mesure et l’analyse de la performance des opérations. Quand vous êtes une agence média, vous êtes d’abord réputé pour votre connaissance des consommateurs. Avec Socialyse, il y a un aspect mêlant à la fois le social et l’analyse.
media+
Quelles sont les réelles ambitions d’Havas Digital ?
Pascal DASSEUX
Nous devons offrir à nos clients (les marques) cette opportunité de multiplier les points de contacts avec les consommateurs, au meilleur coût. Par exemple, Twitter est aujourd’hui un média encore peu utilisé en France par le grand public, mais les leaders d’opinions eux aujourd’hui l’utilisent. C’est un relais d’opinion sur lequel les marques doivent être présentes.
media+
En tant qu’agence média, quel est le meilleur moyen pour analyser les contenus de marque ?
Pascal DASSEUX
Pour analyser ce qui se passe autour de la marque, il existe trois leviers : le média payant (ce que la marque investit pour son image), le média-propriétaire (présence d’un site de marque, de points de vente…), et le média-«earned», qui nous permet de mesurer ce que le consommateur déclare sur la marque. Nous pensons qu’une marque doit aussi bien considérer Facebook comme un média payant (en achetant de la publicité), qu’un média-propriétaire (disposant de sa propre page).
media+
Quels sont les objectifs de développement d’Havas Digital pour l’avenir ?
Pascal DASSEUX
A l’avenir, tous les médias seront sociaux. Même en télévision, si vous regardez un jeu en direct, vous pouvez vous connecter à vos tablettes, ordinateurs ou mobiles, pour jouer. De surcroit, vous pouvez vous connecter avec vos amis. Le play-along est la quintessence du media social. Le digital va s’étendre à tous les médias. En termes d’investissements, 12% des dépenses des annonceurs s’effectue sur le digital. Il y a donc une marge. Le vrai facteur d’expansion sera en lien avec les TV Connectées.