BFMTV revendique la diffusion en direct de l’interview de Sarkozy

    178

    La chaîne d’information BFMTV, chaîne gratuite de la télévision numérique terrestre (TNT), a diffusé jeudi soir en direct l’interview télévisée du président Nicolas Sarkozy malgré les consignes de France Télévisions qui n’autorisait qu’une diffusion en différé, a indiqué Alain Weill, président de NextRadioTV, le groupe auquel appartient BFMTV. Alain Weill précise qu’il a demandé l’autorisation de l’Elysée avant de prendre cette décision. L’interview a également été diffusée en direct sur France 2, TF1, TV5 et France 24, a souligné Alain Weill. «Si cela avait été une interview à l’initiative unique de France 2, nous n’aurions pas repris le programme. Mais il s’agissait d’une image de pool, concernant la parole du président de la République destinée à tous les Français, qui appartient à tous les Français. On ne peut pas accepter une forme de privatisation, de cartel de l’information entre des chaînes historiques», a poursuivi Alain Weill. Dans un communiqué intitulé «La parole du président de la République est à tout le monde et pour tout le monde», BFMTV «en appelle à une rupture avec des usages d’un autre temps, celui des monopoles de droit. La parole publique appartient à tout le monde. Il en va de l’intérêt général, du respect du pluralisme et du droit à l’information des citoyens».