Concours d’admission: le recours à la visioconférence va être élargi dans la fonction publique d’Etat

36

Un petit pas de plus pour faciliter l’accès à la fonction publique: le recours à la visioconférence lors des concours d’admission, jusqu’ici limité à la fonction publique d’Etat, va être nettement élargi, selon un projet de décret présenté ce mardi 23 avril aux syndicats.

Alors que des dizaines de milliers de postes sont à pourvoir dans les ministères, les hôpitaux et les collectivités, «les modalités d’organisation des concours» d’accès à la fonction publique «doivent être réinterrogées pour prévenir le risque qu’elles soient un motif de renonciation des candidats intéressés par le service public», écrit le gouvernement dans un rapport annexé à son projet de décret.

La visioconférence sera donc proposée automatiquement aux candidats «en situation de handicap, pour ceux dont l’état de santé le nécessite ainsi que pour les femmes en situation de grossesse», détaille l’exécutif dans ce document.

«Le recours à cette modalité d’organisation est également possible pour tous les autres candidats sous réserve que l’arrêté d’ouverture de la procédure de recrutement concerné le prévoit», est-il encore précisé dans le document.

Le recours à la visioconférence pour recruter des agents publics avait déjà été expérimenté pendant la pandémie de Covid-19 dans la fonction publique d’Etat, qui emploie 2,5 millions d’agents, sur les plus de 5,7 millions que compte le secteur public.

Une fois que le projet de décret aura été publié au Journal officiel, la visioconférence sera également possible dans les deux autres branches de la fonction publique, les hôpitaux et les collectivités territoriales.

Elle ne sera pas réservée qu’aux candidats lors des épreuves d’admission puisque les membres des jurys et comités de sélection pourront également y recourir dans le cadre de leurs délibérations.

Cette disposition permettra «de limiter les déplacements, de réduire les coûts liés aux frais de mission mais également de maintenir et développer le vivier des membres de jurys dans un contexte de difficulté de recrutement de ces membres», espère le gouvernement dans le rapport annexé au projet de décret.

Elle entrera en vigueur dès le lendemain de la parution du décret au Journal officiel, tandis que le recours à la visioconférence pour les épreuves d’admission sera permis à compter du «premier jour du troisième mois qui suit sa publication», est-il détaillé dans le projet de décret.