Hollywood Film Awards : B.Cumberbatch, J. Moore et «Gone Girl» récompensés

184

Le Britannique Benedict Cumberbatch, la rousse Julianne Moore et le thriller «Gone Girl» ont récolté les premières récompenses de la «saison des prix» du cinéma lors des Hollywood Film Awards vendredi dernier à Los Angeles. «Gone Girl», avec Ben Affleck en mari soupçonné d’avoir tué sa femme, jouée par l’étourdissante comédienne britannique Rosamund Pike, a remporté le prix du meilleur film. Benedict Cumberbatch a été sacré meilleur acteur pour son rôle de décodeur du code secret des nazis lors de la seconde guerre mondiale dans «The Imitation Game», et sa compatriote et partenaire à l’écran Keira Knightley a été primée en tant que meilleur second rôle féminin. 

La soirée a été généralement bonne pour les comédiens anglais, Jack O’Connell et Eddie Redmayne ayant également été distingués, le second pour avoir incarné le physicien paralysé Stephen Hawking dans «The theory of everything». «Oh mon dieu! Dire que ce n’est que le début», s’est écrié Cumberbatch, star de la série «Sherlock», en recevant son prix au théâtre Palladium. Une allusion aux prix plus prestigieux à venir, les Golden Globes et les Oscars.  

L’américaine Julianne Moore, trois fois nominée aux Oscars par le passé, a été consacrée meilleure actrice pour «Still Alice», film émouvant sur une professeur de linguistique atteinte par la maladie d’Alzheimer. Robert Duvall, 83 ans, a gagné le prix du meilleur second rôle pour son interprétation d’un magistrat accusé de meurtre dans «Le juge». C’est le producteur du film Robert Downey Jr, qui lui donne la réplique dans ce long-métrage tragi-comique, qui lui a remis sa récompense. Interrogé sur sa longévité, Robert Duvall a répondu qu’elle tenait à des propositions intéressantes parfois «sorties de nulle part, comme «Le juge»». 

Les Hollywood Film Awards, auto-proclamés «lancement officiel de la saison des prix» (une formulation déposée!) étaient retransmis à la télévision pour la première fois par CBS, rivale d’ABC qui retransmet les Oscars tandis que NBC diffuse les Golden Globes. 

Le journal de référence «Variety» a ironisé sur le fait que ces prix sont «plus mystérieux que très attendus», en raison de l’identité inconnue de ceux qui votent et qui ne seraient qu’une dizaine, alors que des milliers de membres de l’Academy of Motion picture Arts and Sciences votent pour décerner les Oscars.

Le grand producteur hollywoodien Harvey Weinstein, connu pour son art sans pareil des campagnes de lobbying pour promouvoir ses films en vue des Oscars, a estimé que cette année les Hollywood Film Awards étaient «très importants» car «ils sont à la télévision». «Variety» n’était pas du même avis et a qualifié cette 1ère retransmission de «plaisanterie» tandis que le Hollywood Reporter déplorait un discours «bizarre et plein de jurons» de Johnny Depp.