La régie de France Télévisions modifie sa politique commerciale

    264

    La régie publicitaire de France Télévisions va modifier sa politique commerciale à partir de janvier 2008, afin de rendre ses tarifs plus transparents et de rompre avec un système de «cascades de ristournes», a-t-on appris jeudi auprès de France Télévisions Publicité. Les annonceurs ne pourront plus réclamer des compensations quand l’audience d’un programme ne correspond pas aux attentes qu’ils avaient, a expliqué la régie. «Ce système n’existait qu’à la baisse. On estime devoir décrocher de cela car nous pensons que la reponsabilité de l’achat incombe à l’acheteur», a-t-on ajouté. France Télévisions Publicité propose déjà, depuis huit ans, une vente par adjudication d’une partie de ses écrans publicitaires. Quelque 10% de son chiffre d’affaires annuel (soit 70 millions d’euros) est ainsi réalisé via des ventes par adjudication qui se déroulent tous les jeudis. Avec ces ventes, «les annonceurs ont déjà expérimenté un système dans lequel on rend la main à l’acheteur», explique la régie. Autre mesure, une plus grande transparence des tarifs. «L’achat d’espaces publicitaires est l’un des rares métiers où les tarifs ne sont payés par personne», en raison de ristournes qui peuvent atteindre 40% dans l’audiovisuel et 80% dans l’affichage, souligne France Télévisions Publicité. Les prix affichés seront nets. Mais la régie conservera un système de modulation, propre à la négociation commerciale. Ces modulations s’effectueront par exemple en fonction du volume des secondes achetées à l’année ou encore du volume des achats pour les périodes creuses.