Les sites de ventes de tickets en ligne dans le collimateur de l’UE

    93

    Après les compagnies aériennes ou les vendeurs de matériel électronique en ligne, les sites Internet proposant des billets pour des manifestations culturelles (concerts, cinéma, théâtre) ou sportives sont désormais sous surveillance en Europe.
    Selon des résultats rendus publics jeudi par la Commission européenne, une opération coordonnée de vérification («sweep») menée du 31 mai au 4 juin par les 27 pays de l’Union européenne, plus la Norvège et l’Islande, sur 414 sites de ventes de tickets, a montré que seulement 40% d’entre eux respectaient les règles européennes sur la protection des consommateurs. Les problèmes relevés sont des mauvaises informations sur les prix, par exemple avec des taxes ou des charges comme des frais de port cachés (pour 74% des sites en infraction), des termes et conditions de vente pas clairs, voire illégaux (73%) ou une identification insuffisante du vendeur (48%).
    Les plus mauvais élèves sont l’Allemagne, avec 28 sites en infraction sur 29 vérifiés, et l’Espagne (28 sur 40). En France, 19 des 20 sites testés étaient en infraction, en Belgique 27 sur 59 et au Royaume-Uni 22 sur 73.
    Les sites concernés, qui risquent en dernier recours des amendes voire une fermeture, doivent désormais remédier à ces problèmes.
    Un point sur leurs progrès sera fait l’an prochain.