Lucy SMITH (MIPTV) : «La mondialisation des contenus ouvre la voie à de nouveaux partenariats créatifs»

147

Marché international de référence pour le
développement et la distribution de programmes,
le MIPTV ouvre ses portes aujourd’hui à
Cannes. Rencontre avec Lucy SMITH, Directrice
du MipDoc et du MipFormats, en charge des
conférences et du contenu du Reed Midem.

media+
Le MIPTV ouvre ses portes aujourd’hui. Comment sélectionnez-vous les showcases et autres conférences ?

Lucy SMITH
Nous avons une équipe éditoriale qui travaille avec tous les acteurs de l’industrie. Nous travaillons parfois en partenariat avec les associations, les organisations comme TVFI et la Scam. Comme la France est le pays d’honneur, pour le MIPDoc, nous avons choisi une dizaine de producteurs français pour pitcher des nouveautés. Pour le MipFormats, nous avons invité les personnalités de l’industrie pour une présentation de pitchs. Difficile de trouver chaque année un nouveau
«The Voice» mais il y a des tentatives. Il y a aussi Netflix et Amazon qui s’y mettent. La mondialisation des contenus, portée par un secteur OTT dynamique
et la recherche d’une narration originale, ouvre la voie à de nouveaux partenariats créatifs sur des territoires porteurs.

media+
On repousse ainsi les frontières…

Lucy SMITH
Oui, et c’est d’ailleurs notre vision des choses. A l’ère du «Peak TV», des histoires inspirantes, des voix uniques, et des partenaires de confiance nourrissent les ambitions créatives mondiales, et connectent des publics internationaux à un choix infini de contenus de qualité. Pour cela, il faut des représentants de tous les genres.

media+
Deuxième édition cette année pour «In Development», le marché pour les projets en phase de développement. Quel bilan dressez-vous de cette initiative et comment envisagez-vous l’avenir ?


Lucy SMITH
Conçu comme un véritable accélérateur de talents et de développement de contenus à l’échelle internationale, «In Development» a recensé l’année dernière plus de 600 personnes venant du MIPTV. Il s’agit d’un marché pour les projets en phase de développement. Il intéresse notamment les producteurs qui viennent rechercher des partenaires à l’échelle internationale. Les retours ont été enthousiastes. Nous avons donc décidé d’intégrer le marché cette année au coeur du MIPTV, dans le Palais des Festivals à Cannes. Ce rendez-vous a été
étendu sur 3 jours et demi, contre 2 jours la saison passée. Pour la première fois, une thématique dédiée au développement de contenus pour enfants a été mise en place. La communauté «Kids» aura son propre lieu pour profiter des présentations des producteurs et bénéficier d’un programme de conférences dédié, consacré au contenu «live-action» et à l’animation préscolaire (3-6 ans).

media+
A quels besoins répondez-vous ?


Lucy SMITH

A ceux par exemple des distributeurs qui ont la nécessité d’investir de plus en plus tôt dans les projets, dès le développement. Investir dans les projets en amont a pour ambition de ne rater aucune opportunité dans un marché qui est de plus en plus compétitif.

media+
Entre CANNESERIES et le Cannes Drama Creative Forum, y’a-t-il des redites ?

Lucy SMITH
Pas du tout ! Cannes Drama Creative Forum est en partenariat avec CANNESERIES. Il vise à concrétiser des projets en développement en les faisant découvrir à un grand nombre de décideurs et de partenaires financiers. CANNESERIES se concentre uniquement sur les séries déjà produites.