Miss France: Endemol affirme avoir gagné face à Geneviève de Fontenay

447

La société de production Endemol, propriétaire de la marque Miss France rachetée en 2002 à Geneviève de Fontenay, a affirmé jeudi, dans un communiqué, qu’un jugement de la Cour de cassation interdit désormais à la «dame au chapeau» d’organiser une élection concurrente. Jointe, Mme de Fontenay a formellement contesté «l’interprétation» qu’Endemol fait du jugement qui, selon elle, lui permet de continuer à organiser son concours dissident «Miss Nationale». «C’est complètement faux! Endemol interprète le jugement à sa façon. Mon élection «Miss Nationale» n’est absolument pas remise en cause», a dit Mme de Fontenay. Endemol, qui n’a pas souhaité publier le jugement, a précisé qu’il avait été rendu mardi. Un premier jugement, rendu par la cour d’appel de Paris, avait donné raison en juin 2010 à Mme de Fontenay qui avait quitté la société Miss France avec pertes et fracas, estimant qu’Endemol allait à l’encontre de l’éthique du concours de beauté qu’elle animait depuis les années 50. Selon Endemol, «la Cour de cassation a censuré la cour d’appel de Paris