T. BOYER/M.BENZENO (Webedia): “Avec la chaîne leLIVE, nous proposons 50h de contenus/semaine»

1582

Webedia lance ce lundi, «leLIVE», le 1er média multiplateformes en direct incarné par la nouvelle génération des talents, créateurs et animateurs suivis par les moins de 35 ans. Entretien avec Thierry BOYER, DG Talent Web et Michèle BENZENO, DG en charge du développement du groupe Webedia.

média+ : Quelle est la vocation de la chaîne «leLIVE» ?

Thierry BOYER : Sa vocation est de communier avec les communautés. «leLIVE» propose une grille linéaire (de 17h à minuit) en direct avec 50 heures de contenus originaux diffusés par semaine. L’approche est très généraliste, multi-thématiques et destinée aux Millennials (15-35 ans). Ces derniers peuvent interagir en temps réel avec les différents programmes. Ces formats live avaient déjà été testés à travers différents directs événementiels. Il y a deux ans, nous avions lancé «LeStream», un média en direct dédié à la culture geek diffusé sur Twitch et qui est un gros succès. Les programmes de notre chaîne «leLIVE» sont diffusés sur un site et une application dédiés, ainsi que sur l’ensemble des plateformes qui sont au cœur des usages des moins de 35 ans : YouTube, Facebook, Twitch, Twitter, Dailymotion ou encore Molotov.tv.

A l’ère du non-linéaire, vous capitalisez donc sur une diffusion en direct ?

Thierry BOYER : C’est exact ! Avec «leLIVE», nous nous rapprochons d’un format de «radio libre» avec des talks, des magazines et des divertissements qui permettent d’interagir avec les communautés. L’interaction sera plus poussée avec un système de gamification où les gens pourront voter, jouer, gagner et réagir en vidéo. C’est un peu le média dont vous êtes le héros. La communauté est au centre de tout. Nous nous sommes entourés de visages qui viennent crédibiliser les thématiques de la chaîne. Des talents du digital (Norman, Cyprien, Hugo Décrypte,…) aux personnalités issus des médias traditionnels : Michel Cymès, Thomas Thouroude ou encore Guillaume Pley.

Quel est le business-model de la chaîne «leLIVE» ?

Michèle BENZENO : C’est un média gratuit. A cet égard, nous offrons trois possibilités de monétisation auprès de nos partenaires. D’une part, nous avons un modèle classique d’écrans publicitaires avec des spots multi-diffusés (4 minutes de spots/heure) où nous passons par la technologie des plateformes qui nous diffusent. Le deuxième volet de la monétisation touche aux billboards, au sponsoring avec la possibilité de faire du placement de produits. Enfin, la troisième source de monétisation touche au contenu avec des opérations spéciales, des délocalisations, des capsules dédiées et la co-construction de billboards incarnés avec les marques.

«LeLIVE» est-il un projet structurant pour Webedia ?

Michèle BENZENO : Oui, c’est un projet majeur avec une soixantaine de personnes dédiées au projet. Cela comprend nos auteurs, animateurs, concepteurs-rédacteurs, développeurs, etc. Nous allons faire également des crossovers avec les rédacteurs de nos sites (AlloCiné, PureBreak, JeuxVideo.com).  

Envisagez-vous d’élargir la tranche horaire de diffusion de votre chaîne ? Thierry BOYER : On ne s’interdit rien. Nous aviserons en fonction de la croissance de ce nouveau média. L’intégralité des émissions sont enregistrés sur des plateaux que nous avons aménagés. C’est le cas – entre autres – de notre quotidienne «Social Club», présentée par Kevin Razi et Agathe Auproux. Nous nous laisserons le temps d’installer les programmes et de les affiner grâce au retour des communautés qui infléchiront la grille.