Un important groupe de médias portugais paralysés lundi par une attaque informatique

63

Les sites internet du principal hebdomadaire portugais et d’une chaîne de télévision appartenant également au premier groupe de médias du pays étaient paralysés lundi par une attaque informatique. L’attaque survenue dimanche contre les sites de l’hebdomadaire «Expresso» et de la télévision SIC représente «un attentat contre la liberté de la presse jamais vu au Portugal», a indiqué le groupe Impresa dans un communiqué, disant avoir l’intention de déposer plainte après avoir pris contact avec la police judiciaire et le Centre national de cybersécurité.Un représentant du groupe n’a pas souhaité donner plus de précisions concernant la nature du piratage informatique mais, selon les informations rapportées par d’autres médias du groupe, il pourrait s’agir d’une attaque au rançongiciel perpétrée par un dénommé «Lapsus Group». Selon l’analyste Marc Rivero, cité dans une note de la société de cybersécurité Kaspersky, ce groupe est récent et utilise des «techniques de hacking» pour cibler ses victimes mais, en dépit de messages faisant état d’une attaque au rançongiciel, cela restait à confirmer. «Le groupe promeut ses activités à travers des groupes Telegram, où les criminels partagent une grande partie des données volées», a-t-il ajouté.