M. DELARIVE (JLA Productions) : «En 18 ans, la société a changé et “Camping Paradis“ reflète ces évolutions»

175

MEDIA +

Comment expliquez-vous la longévité de «Camping Paradis» dont les inédits seront diffusés à partir du 8 juillet sur TF1 ?

Mathieu DELARIVE

Très sincèrement, si la série continue à plaire, c’est parce qu’elle est authentique dans les sujets qu’elle aborde. Elle met en avant l’émotion et la comédie sans tomber dans le burlesque. Il n’y a pas de jugement, juste de la bienveillance. Nous nous adressons à un public très large, de 7 à 77 ans. C’est un programme familial qui raconte des histoires humaines et touchantes, toujours avec sincérité. Nos personnages évoluent avec le temps et avec le public. Depuis 18 ans, la société a changé et la série reflète ces évolutions. On ne s’interdit aucun sujet et nous les traitons de manière positive, non pas en dénaturant le sujet, mais en l’abordant avec tolérance et sans jugement.

MEDIA +

Avec 4,6 millions de téléspectateurs en moyenne et 26% de pda l’été dernier (en J+7), la programmation estivale semble idéale…

Mathieu DELARIVE

«Camping Paradis» a trouvé sa place dans la grille estivale de TF1. L’été est propice à la détente, et la série, tournée principalement en extérieur, parle de lieux de vacances avec lesquels les gens s’identifient. La diffusion estivale correspond parfaitement à l’esprit de la série et aux attentes du public. Les chiffres en témoignent : 31% sur les FRDA-50, 28% sur les 25-49 ans, 34% sur les 4-14 ans et 38% sur les 15-24 ans. Les téléspectateurs cherchent de la lumière et du positif, et «Camping Paradis» répond à ces attentes.

MEDIA +

Vous performez auprès des jeunes adultes et des enfants. Quelles logiques utilisez-vous pour maintenir et renforcer cette popularité auprès des cibles ?

Mathieu DELARIVE

Nous privilégions avant tout une bienveillance globale. Nous abordons des sujets sociétaux actuels car les enfants sont confrontés à la réalité d’aujourd’hui. Cependant, nous évitons la vulgarité et la violence. Ce qui est intéressant dans notre écriture, c’est l’utilisation du second degré, jamais ambigu, où les adultes trouvent des éléments cocasses tandis que les enfants obtiennent des informations qui font évoluer l’histoire. Nous veillons à utiliser un langage approprié pour tous les publics.

MEDIA +

Quels sont les critères de sélection pour les guests dans les épisodes ?

Mathieu DELARIVE

Les guests doivent être adaptés aux histoires. Nous faisons habituellement appel à des personnalités identifiées du public télévisuel : Xavier Deluc et Jérôme Anger. Nous venons de terminer un épisode avec Natacha Amal et Alex Goude. Nous aimons également inclure des guests venant d’autres univers comme Keen V qui joue son propre rôle, Christelle Chollet et Natasha St-Pier. Cela apporte une dimension supplémentaire et renforce l’identification du public.

MEDIA +

Allez-vous accélérer les tournages délocalisés ?

Mathieu DELARIVE

En concertation avec TF1, nous délocalisons deux épisodes de 45’ par saison. Les dix restants se déroulent dans le camping situé près de Martigues : six avant l’été, entre avril et juin. Et quatre autres de mi-septembre à début novembre. Deux épisodes de 45’ nécessitent quatre semaines de tournage.

MEDIA +

Avez-vous mis en place un hub de production ?

Mathieu DELARIVE

Nous avons tout sur place, ce qui est très pratique. Il y a peu de transport, tout se fait in situ comme si nous avions nos propres studios à ciel ouvert. En revanche, nous sommes très dépendants de la météo car nous avons peu de décors abrités ou intérieurs.

MEDIA +

Développez-vous des spin-off ?

Mathieu DELARIVE

Oui, nous avons tourné le pilote d’une série dérivée centrée sur le personnage de «Monsieur Parizot» (2X45’) pour TF1. En concertation avec la chaîne et la production, nous voulions explorer sa vie en dehors du camping, ce qui a conduit à ce développement. (Dans sa maison de Colmar, ce jeune retraité entreprend de démasquer un meurtrier… nldr).

MEDIA +

Quelles sont vos ambitions pour l’avenir de «Camping Paradis» ?

Mathieu DELARIVE

Nous avons toujours été à l’écoute du public. Notre ambition est de trouver des sujets qui intéressent les gens et de prendre du plaisir à les créer et à les regarder. Il est important de rester sincère dans la fabrication du programme. Tant que le public est au rendez-vous, nous pensons avoir la bonne boussole. Même s’il y a des contingences de production et de programmation, il est certain que nous sommes à l’écoute du public.

LES DIRIGEANTS
J.L AZOULAY
Président

COORDONNEES
7 rue des Bretons 93210 La Plaine Saint-Denis

DATE DE CREATION
2000

PRODUCTIONS
«Camping Paradis» (TF1), «Monsieur Parizot» (prochainement sur TF1)…