Redevance TV: le groupe UMP «tout à fait défavorable» à une hausse (Copé)

    184

    Le patron des députés UMP, Jean-François Copé, a déclaré jeudi que le groupe UMP était «tout à fait défavorable» à la hausse de deux euros de la redevance TV, adoptée la veille en commission dans le cadre du projet de loi de finances pour 2008 sans l’aval du gouvernement. «Nous sommes tout à fait défavorables» à cette hausse de la redevance TV, actuellement fixée à 116 euros, a-t-il déclaré, ce qui sous-entend que la mesure devrait être rejetée en séance publique. Cet amendement a toutefois été adopté sur une initiative d’un député UMP, Christian Kert, lors de l’examen en commission élargie des crédits médias. Cette hausse de deux euros constituerait «un apport annuel brut de 40 millions d’euros», a fait valoir M. Kert, qui a précisé que sa démarche s’était faite «sans l’accord du gouvernement». M. Copé a expliqué que cet amendement avait été adopté en raison du manque de députés UMP présents en commission au moment du vote. Au même moment, la gauche étant majoritaire en séance lors du débat houleux sur la proposition de loi visant à accorder un financement public au Nouveau Centre, le groupe UMP avait fait venir dans l’hémicycle les députés présents dans les commissions. La hausse de la redevance est l’une des pistes, avec une coupure publicité supplémentaire, avancée par le président de France Télévisions Patrick de Carolis pour augmenter les ressources du groupe public, en «sous-financement chronique» selon lui.