Succès des programmes en langues africaines de RFI dans la région du Sahel

383

Selon une étude Kantar menée fin 2021 dans 19 villes ou localités du Sahel (5 au Sénégal (Tambacounda, Richard Toll, Bakel, Salemata, Saraya), 5 au Mali (Sikasso, Segou, Mopti, Djenne Ville, Sebekoro 1), 5 au Burkina Faso (Bobo-Dioulasso, Ouahigouya, Banfora, Thiou, Goutoula) et 4 au Niger (Maradi, Zinder, Tahoua, Diffa)), les programmes de RFI en langues africaines sont suivis chaque semaine par plus de la moitié des habitants âgés de plus de 15 ans (56%) dans ces 19 villes secondaires.
En outre, ces programmes en langues africaines de RFI sont connus par près de 80% de l’ensemble des personnes interrogées. Leur utilité et leur fiabilité sont très largement reconnues par les auditrices et auditeurs des 4 pays, avec respectivement 82% et 80% d’opinions favorables.
Ces résultats correspondent à la première mesure d’audience des programmes du projet Afri’Kibaaru (financé par l’AFD – Agence Française de Développement), mis en œuvre par France Médias Monde et CFI en décembre 2020 pour renforcer l’accès à une information fiable et indépendante en Afrique de l’Ouest et centrale, à travers notamment la diffusion sur RFI d’émissions en mandenkan, fulfulde et haoussa, également repris par un réseau de radios partenaires dans la région.
Les résultats indiquent que la diffusion de ces programmes en langues africaines permet à RFI de toucher plus largement les femmes, les jeunes et les non scolarisés. Elle permet en outre, aux côtés de la diffusion en français, d’informer toute la population y compris celles et ceux qui ne maîtrisent pas parfaitement le français, et ancre la très forte proximité de la radio mondiale avec des auditrices et auditeurs en Afrique.
L’étude menée par Kantar illustre en outre l’impact des programmes de RFI en langues africaines : en plus d’être très largement suivis, ils font également évoluer les comportements et habitudes, notamment en matière d’éducation, d’environnement et de santé.
Près des 2/3 des auditeurs déclarent par exemple envoyer davantage leurs enfants à l’école, modifier la façon de traiter leurs déchets ou consulter davantage un médecin suite à l’écoute des émissions. C
e premier sondage d’audience des programmes de RFI en mandenkan, fulfulde et haoussa du projet Afri’kibaaru a été réalisé du 15 novembre au 20 décembre 2021 par l’institut Kantar auprès des populations âgées de 15 ans et plus des 19 villes ou localités africaines, soit un périmètre de 1,6 million d’individus locuteurs de l’une ou l’autre des 3 langues.
Un échantillon total de 5.257 personnes a été interrogé au domicile par des enquêteurs bilingues (français/langues locales).