T. BOUDARD (Sportall) : «Plus de 20 sports ont d’ores et déjà pris place sur l’application Sportall»

278

Sportall, la plateforme 100% sport, continue son développement et la diffusion de toutes les disciplines avec le lancement du média Fight Nation dédié aux sports de combat. L’occasion pour média+ d’évoquer l’offre globale de Sportall avec son PDG, Thierry BOUDARD.

MEDIA +

Sportall se donne pour objectif de bouleverser le marché de la diffusion du sport sur les écrans. Quel est votre plan stratégique ?

THIERRY BOUDARD

Le marché de la diffusion du sport sur nos écrans est en pleine évolution. Mêlé à la crise sanitaire, aux difficultés rencontrées par certains acteurs du sport pour proposer une solution viable pour la diffusion de leur championnat, et à la recherche de visibilité pour le sport professionnel ou amateur, il devenait urgent de trouver une solution. Cette solution est apportée par la start-up française Sportall et s’adresse à tous les fans de sports peu médiatisés.  Grâce à des innovations technologiques jusqu’alors réservées aux sports premium et un nouveau modèle économique, Sportall va offrir un accès inédit à des diffusions d’événements en direct, professionnels et amateurs, et à un large catalogue de vidéos à la demande, sur une application mobile. Téléchargeable sur iOS et Android, l’application Sportall réunit tous les ingrédients pour regarder le sport, autrement.

MEDIA +

Que propose Sportall ?

THIERRY BOUDARD

Plus de 20 sports ont d’ores et déjà pris place sur l’application Sportall. Citons pour exemples la natation, le water-polo, le handisport, la lutte, le ski nautique et le wakeboard, le badminton, le baseball, le foot us, le ski, la voile, le canoë kayak et les sports de pagaie ou encore le hip hop. Des thématiques comme les sports aquatiques, le sport adapté, certains sports de combat ou les dérivés du football (Teqball, Golbang…) sont déjà bien représentées. Chaque semaine, des nouveaux sports, rendez-vous sportifs, live, événements et playlists vidéo viendront s’y ajouter. 

MEDIA +

Quel est le modèle économique de Sportall ?

THIERRY BOUDARD

Le modèle économique de Sportall n’est pas d’acheter des droits de diffusion comme le fait traditionnellement une chaine de télévision. Le modèle économique de Sportall est basé sur le partage des revenus avec les ayant-droits. L’application est gratuite, et les revenus proviennent de la publicité. Plus tard, le fan aura la possibilité de s’abonner à une version premium de l’application lui permettant d’accéder à plus de contenus et de services. En utilisant l’application Sportall, le fan de sport participe en quelque sorte à une économie solidaire. Plus il regarde des images de son sport, et plus les ayant-droits ont les moyens de produire des images de ce sport avec Sportall.

MEDIA +

Quelles relations entretenez-vous avec ces acteurs du sport ?

THIERRY BOUDARD

Les ayant-droits sportifs, comme les fédérations et les clubs, passent un partenariat avec Sportall : ils accèdent à tous les outils mis à disposition par Sportall, de la captation jusqu’à la diffusion. En contrepartie, ils s’engagent à créer un maximum de vidéos pour les fans avec l’aide de Sportall. Grâce à un réseau de vidéastes et journalistes professionnels, formés aux outils Sportall de production simplifiée, la start-up permet la captation et diffusion en direct de tout événement sportif en France, à un prix abordable pour les organisateurs et à un niveau de qualité proche de ce qu’on a l’habitude de voir à la TV.

MEDIA +

Que représente votre nouvelle offre Fight Nation ?

THIERRY BOUDARD

Sportall sera la plateforme de diffusion de Fight Nation, le nouveau média dédié aux sports de combat, lancé par Arnaud Romera, journaliste depuis plus de 20 ans, ancien président de la Ligue Nationale de Boxe, et par ses associés. Plus de 2.000 heures de programmes sont déjà disponibles sur Fight Nation et 80 galas et combats seront diffusés en direct en 2021, dont les premières diffusions du MMA français. Sportall produira certains contenus live et les contenus éditoriaux seront ajoutés progressivement par Fight Nation.