T. SOREL (Federation Entertainment) : « Nous avons acquis «The Twelve», un format flamand racontant l’aventure d’un jury »

60

MEDIA +

Chaque vendredi depuis le 19 février, la série «Tropiques Criminels» saison 2 rencontre un très large succès sur France 2. Non seulement vous êtes le producteur de la série, mais aussi à l’initiative du projet…

Thierry SOREL

Oui, j’ai toujours aimé faire ce travail de conceptualisation autour d’une série. L’idée initiale était de créer une série policière qui partait de deux envies. La première était d’avoir une arène un peu exotique afin de déplacer nos enquêtes dans une France un peu lointaine qu’on ne voit pas souvent à l’image, en Martinique. Mon deuxième souhait a été d’installer un duo féminin d’enquêtrices: Mélissa Sainte-Rose et Gaëlle Crivelli, incarnées respectivement par Sonia Rolland et Béatrice de la Boulaye. Ce tandem a été construit sur des caractérisations de comédie, et non pas de polar pur.

MEDIA +

Une douzaine d’auteurs ont travaillé sur la saison 2 de «Tropiques Criminels». Quelles sont vos méthodes de fabrication ?

Thierry SOREL

Les deux figures tutélaires sont les directeurs de collection: Éric Eider et Yvan Piettre. Ces derniers tiennent les rênes de la série, de l’origine jusqu’à sa finalisation. Entre temps, de nombreux scénaristes interviennent. Nous en testons beaucoup, à divers stades, des pitchs à l’écriture des épisodes. Les auteurs travaillent généralement en duo. Il nous faut en moyenne 10 mois pour écrire l’intégralité des épisodes d’une saison. Cela prouve que nous ne sommes pas encore dans un système d’écriture industrielle. Notre façon de faire est liée au fait que nous ne produisons que 8 épisodes de 52’. Si nous devions en faire 10 ou 12, nous serions un peu contraints de nous organiser de façon plus rigide et plus industrielle dès l’écriture. Avec 8X52’, on est dans un entre-deux. C’est une série très humaine. Nous avons resserré le tournage sur 4 mois, en deux blocs, crossboardés sur 4 épisodes.

MEDIA +

Dès le lundi 22 mars, TF1 propose «Un Homme d’honneur» (6X52’) adapté de la série israélienne «Your Honor»…

Thierry SOREL

C’est un formidable thriller familial avec un personnage joué par Kad Merad, à la fois juge et père, qui va prendre une décision immorale qu’il va payer cher. Il va mettre le doigt dans un engrenage infernal. A propos du format d’origine, nous avons en effet conservé la situation de départ et récupéré quelques personnages. Pour le reste, il a fallu créer beaucoup de choses et passer du temps à réécrire. Une adaptation, c’est rarement un copier-coller. Nous écrivons actuellement une saison 2 pour une éventuelle suite.

MEDIA +

Avez-vous acquis d’autres formats de fiction ?

Thierry SOREL

Oui, nous avons acheté «The Twelve», un format flamand qui est une mini-série racontant l’aventure un peu folle d’un jury. Des citoyens ordinaires se retrouvent à devoir juger le cas d’une femme criminelle qui comparait pour un infanticide. Comment se retrouve-t-on chamboulé face à cette expérience ? Comment notre point de vue peut basculer, changer et évoluer en fonction de ce qui se joue lors du procès ?  Cette adaptation en cours d’écriture, nous la coproduisons avec Warner qui est à l’initiative de la série originale.

MEDIA +

Et le format de 26’ ?

Thierry SOREL

Je me suis lancé ces derniers mois sur le développement de 3 formats de séries originales de 30’, de comédie ou comédie dramatique. J’ai l’impression que les plateformes sont prêtes à ouvrir la porte à ce format. Elles ont des attentes particulières en fonction de leur cible et leur positionnement éditorial.

LES DIRIGEANTS

Pascal Breton

Président

Lionel Uzan

Directeur Général

COORDONNEES

10, rue Royale

75008 Paris

DATE DE CREATION

2014

PRODUCTIONS

«Tropiques Criminels» (F2) ; «Un homme d’honneur» (TF1) ;….