Vivolta, chaîne de l’art de vivre au féminin, renforce son offre numérique

470

L a chaîne Vivolta, dédiée à l’art de vivre au féminin après avoir ciblé les seniors à son lancement en 2007, élargit son offre pour cette rentrée, en déclinant ses programmes sur tous les supports: télévision, web et télévision interactive.
«Vivolta, c’est du divertissement à vocation pratique. Notre coeur de cible, ce sont désormais les femmes de 30 à 40 ans, avec des programmes dédiés à l’art de vivre», a expliqué son président et fondateur Gaspard de Chavagnac. Dédiée aux seniors à ses origines,
Vivolta, détenue par le groupe média indépendant Télévista, a été contrainte de changer de ligne éditoriale, faute d’avoir trouvé son
public. La chaîne, qui a recruté une figure de Canal+, Philippe Gildas, avait fait le choix de prendre le contrepied du jeunisme ambiant, en visant les baby-boomers. «Nous avons été confrontés à l’époque à l’explosion des chaînes de la TNT, comme W9,TMC, Direct 8 et NRJ 12, qui étaient en fait des mini-généralistes», a souligné Gaspard de Chavagnac, ancien du groupe Canal+. Au bout de 12 mois les fondateurs ont dressé le bilan, constatant que la chaîne souffrait d’une faible reconnaissance auprès des téléspectateurs. Vivolta se revendique désormais
comme «la chaîne des femmes bien dans leur vie» et entame sa rentrée avec de nouveaux visages et des productions originales.