Catastrophes au Japon: le Japon n’apprécie pas l’humour des Guignols

147

L’ambassade du Japon à Paris a protesté auprès de la chaîne Canal+ pour des sketches des «Guignols de l’info» se moquant de la situation dans ce pays, après le tremblement de terre de mars et la catastrophe nucléaire à Fukushima, a-t-on appris dimanche auprès de l’ambassade. Quelques jours après le séisme du 11 mars suivi d’un tsunami meurtrier, l’émission satirique a fait le rapprochement entre la destruction d’Hiroshima en 1945 par une bombe atomique et celle de la ville de Sendai (nord-est du Japon), a expliqué une source au sein de l’ambassade. Une marionnette des «Guignols» comparait alors des photos des deux villes en ajoutant que «les Japonais n’ont rien fait depuis la Seconde Guerre mondiale», a ajouté cette source qui a préféré garder l’anonymat. Autre sketch controversé: celui qui a comparé les employés de la centrale de Fukushima luttant contre les fuites radioactives à des personnages du jeu vidéo Mario Bros. Après leur diffusion, l’ambassade du Japon a Paris a reçu de la part de ressortissants japonais vivant en France «plusieurs mails se plaignant des «Guignols de l’info»». «Ils ont trouvé que c’est anormal que la chaîne française se moque de la situation actuelle du Japon (…) et des travailleurs dans la centrale nucléaire de Fukushima qui sont là au péril de leur vie», a expliqué la source à l’ambassade. «C’est pour cela que nous avons envoyé le 18 mars une lettre de protestation à la direction de Canal+», a-t-elle ajouté. Selon cette source, Canal+ a répondu par un courrier dans lequel la chaîne privée explique que ««Les Guignols de l’info» est un programme qui critique tout type de personnes et d’événements, à aucune exception».