F. PAU (Virgin Radio) : «La proximité avec notre auditeur est une priorité»

337

Virgin Radio lance «La Nouvelle Scène Virgin Radio», un concert avec l’élite de la nouvelle génération de la chanson française, le 23 avril prochain dans la mythique salle parisienne l’Elysée Montmartre. Pour la première fois en France, la radio pop, rock, électro réunit Angèle, Eddy de Pretto, Clara Luciani, Hoshi, The Pirouettes et Tim Dup. Quelle est la logique d’un tel événement pour la radio musicale du Groupe Lagardère ? Réponse avec Frédéric PAU, Directeur délégué de Virgin Radio.

MEDIA +

Quelle est la démarche stratégique de Virgin Radio à travers l’organisation de «La Nouvelle Scène», le 23 avril prochain ?

FRÉDÉRIC PAU

Virgin Radio a la chance et l’opportunité de développer une nouvelle scène française à travers sa programmation musicale. A cet égard, nous avons joué pendant 1 an et demi les titres d’Angèle, Eddy de Pretto, Clara Luciani, Hoshi, The Pirouettes et Tim Dup. A leur façon, ces artistes de talent, pour la majorité découverts sur Virgin Radio, ont dépoussiéré le paysage musical français avec des univers singuliers, plébiscités par le public. A l’évidence, il nous est apparu naturel de créer un événement musical dédié à cette nouvelle génération d’artistes. Le but étant de les réunir sur scène et d’inviter par la même occasion nos auditeurs à partager cette soirée du 23 avril dans la mythique salle parisienne de l’Élysée Montmartre.

MEDIA +

Virgin Radio a toujours été proche de ses auditeurs. Est-ce une priorité?

FRÉDÉRIC PAU

Plus que jamais ! Virgin Radio et ses auditeurs ne font qu’un. C’est un axe prioritaire. Si vous écoutez notre matinale, vous observerez immédiatement notre proximité et notre bienveillance. Sur le reste de la journée, j’ai insisté pour que l’on retrouve cette même approche. Cette dernière s’illustre aussi sur nos événements.

MEDIA +

Comment Virgin Radio décline-t-elle ses événements ?

FRÉDÉRIC PAU

A travers sa programmation musicale, Virgin Radio a lancé une nouvelle scène électro avec The Avener, Kungs, Offenbach, Petit Biscuit, Feder. Nous les avons réunis autour d’un événement, «Electroshock». Nous avons organisé à cette occasion une tournée des Zénith, sur les plages mais aussi à l’AccorHotels Arena. Vous n’imaginez pas le taux de demande pour pouvoir y assister. Cela confirme bien les choix que nous avons faits.

MEDIA +

Le format musical «pop, rock et électro» reste-t-il une valeur sûre ?

FRÉDÉRIC PAU

Oui, évidemment ! Ce format a été lancé sur Virgin Radio il y a environ cinq ans. Il est encore plus renforcé aujourd’hui.

MEDIA +

Pour quelles raisons ?

FRÉDÉRIC PAU

Parce que l’industrie musicale évolue. Les titres pop ont aujourd’hui des sonorités qui se mélangent, ce qui n’était pas le cas il y a cinq ans.

MEDIA +

La matinale «Virgin Tonic» continue de cartonner. Camille Combal reste-il la figue de proue de la station ?

FRÉDÉRIC PAU

Oui, il est toujours la vitrine et la locomotive de cette station. Les performances d’audience de la matinale sont incroyables. Camille Combal a apporté cette fameuse bienveillance. De voir un animateur radio remplir à 6 heures du matin le Dôme de Marseille, c’est exceptionnel.

MEDIA +

Ressentez-vous un engouement en région ?

FRÉDÉRIC PAU

Oui, nous avons fait Paris-Marseille en bus et nous nous sommes arrêtés dans quelques villes. A l’un des arrêts, on espérait retrouver une cinquantaine d’auditeurs. Au final, ils étaient entre 3.000 et 4.000. A chaque fois que l’émission se délocalise, le public est au rendez-vous. Preuve en est que cette radio est proche de ses auditeurs.

MEDIA +

Des délocalisations sont-elles prévues ?

FRÉDÉRIC PAU

Oui, en effet ! Pour les mois de mai et juin, nous irons à la rencontre de nos auditeurs pour continuer de nourrir ce lien avec eux. En revanche, nous n’avons pas encore acté les lieux.

MEDIA +

Vous préparez actuellement la grille de rentrée. Des mouvements en perspective ?

FRÉDÉRIC PAU

On y pense ! A l’heure actuelle, il n’y a pas de mouvements envisagés, ni de décisions tranchées. Nous restons concentrés sur la continuité de la saison.